LES METIERS DU BOIS
LEXIQUE

Ce travail a été réalisé par une classe de Terminale BEP Bois et Matériaux Associés (1998-1999) en modules de français, encadrés par un professeur et la documentaliste. L’objectif était d’élaborer un lexique de base qui pourrait être utilisé par les élèves concernés (3ème technologique, BEP Bois) à l’atelier et au CDI. Le travail s’est déroulé en plusieurs étapes :  - sélection des mots à retenir (en collaboration avec un professeur d’atelier)       - recherche documentaire (dictionnaires, encyclopédies, ouvrages professionnels)     - réécriture des définitions       - relecture avec un professeur d’atelier        - mise en forme (traitement de texte, dessin de couverture)

A | B | C | D | E | F | G | M | N | O | P | Q | R | S | T | V
A

ABOUT: n . m . Extrémité d’une pièce préparée en vue de certains assemblages.

ABOUTER : v . Assembler deux pièces par leurs extrémités.

ACCOUDOIR : n .m . Partie latérale ( sur le côté ) d’un siège, ou pièce de garniture qui peut parfois se basculer ou s’enlever, et sur laquelle on peut s’accouder (poser son coude).

ACCOTOIR : n .m . Partie latérale (sur le côté) d’un siège, non garnie sur laquelle on peut s’accouder.

ALESE : n . m . Bande de bois massif mise en bordure d’une pièce pour habiller le côté et la solidifier.

AFFILOIR : n . m . Instrument qui sert à rendre un instrument tranchant (aiguisoir ).

ARASEMENT : n . m . Extrémité d’une traverse façonnée pour la faire pénétrer dans une mortaise ( cavité généralement rectangulaire ) ou d’autres cavité

ASSEMBLAGE : n . m . Technique pour réunir deux pièces de bois (exemples d’assemblages : tenon /mortaise et rainure /languette ).

AUBIER: n . m . Partie jeune de l’arbre inutilisable située sous l’écorce. Dernière couche annuelle du bois encore vivant et de teinte plus claire.

B

BUFFET : n . m . Meuble, souvent à deux corps superposés, où l’on range la vaisselle, les couverts, la verrerie, etc...

C

Cannelure : n .f. Partie creuse allongée verticalement qui sert à décorer le fût d’une colonne.

Chambranle : n .m Encadrement d’une porte ou d’une fenêtre, scellé dans le mur .

Cheville : n.f. Petit morceau de bois dur de forme pyramidale, qu’on utilise pour fixer des assemblages. Elle peut être en métal avec une section en croix. (cheville cruciforme)

Clavette : n .f. Petite cheville métallique qui, passée au travers d’une autre pièce (boulon, cheville plus grosse ) l’immobilise.

Clef (ou clé) : n .f. Instrument servant à ouvrir ou à fermer(une porte), à serrer ou desserrer (un boulon) et monter ou démonter.

Copeaux : n .m. Particule de bois enlevée avec un instrument tranchant

D

Dégauchir : v. redresser à l'aide d'une dégauchisseuse une pièce qui aurait été déformée par des traitements thermiques, physiques ou mécaniques.

Dégrossir : v. enlever de la matière à une pièce pour la préparer à une forme voulue.

Dévers : n .m. défaut d’aplomb d’un mur, d’un support vertical.

Dormant : n .m. Partie fixe d’une fenêtre scellée à la maçonnerie pour supporter les parties mobiles.

E

EBENISTE : n. m. (1676, de ébène ) Ouvrier spécialisé dans la fabrication de meubles de luxe ( à l’origine en ébène et autres bois exotiques, précieux ) ou de caractère plus décoratif qu’utilitaire.

ENTURE : n. f. Assemblage par entailles de deux pièces de bois mises bout à bout donnant une plus grande longueur à la pièce ( la charpente, la menuiserie en bâtiment et la fabrication des meubles nécessitent l’emploi d’entures ).

EPURE : n. f. Dessin représentant sur un ou plusieurs plans ( vue de face, vue de côté, vue de dessus) les projections d’ un objet en trois dimensions.

 ETAU : n. m. Appareil formé de deux mâchoires qui permettent de bloquer la pièce que l’ on veut travailler.

F

 FACONNER : v. transitif . Travailler une pièce de bois dans le but de lui donner une forme particulière ( ex : une forme de cintre ).

FERMOIR : n. m. Ciseau de sculpteur dont le tranchant a deux biseaux, se trouve au milieu de l’épaisseur de la lame.

FICHE : n. f. Pièce métallique, généralement en cuivre, formée de deux ailes unies par une rivure et utilisée pour les assemblages.

FLACHE : n. f. Défaut dans l’aplanissement d’une pièce de bois ( ex : creux ).

G

GABARIT : n. m. Modèle sur lequel on façonne certaines pièces.

GACHE : n. f. Pièce métallique en forme de boîtier, fixée au chambranle d’une porte et dans laquelle s’engage le pêne d’une serrure.

GAUCHIR : n. m. Perdre sa forme, se déformer.

GELIVURE : n. f. Fente provoquée par le gel dans les arbres. Elle est le plus souvent située à la base des troncs.

GOUGE : n. f. Outil creusé en canal, à bout tranchant et courbe, utilisé pour la gravure sur bois.

GOUJON : n. m. 1 Petite gouge de sculpteur.

                             2 Cheville de bois.

GUILLAUME : n. m. Rabot servant à faire les rainures (entaille longue et étroite), et les moulures.

GUIMBARDE : n. f. Petit rabot de menuisier et d’ébéniste pour aplanir le fond des creux.

M

MENUISERIE : n. f. Travail artisanal ou industriel qui consiste à faire des meubles en bois, à partir de pièces de faibles dimensions, et caractérisé par la fabrication d’assemblages.

MOULURE : n. f. Ornement linéaire en relief ou en creux.

N

NOMENCLATURE : n.f. Ensemble des termes techniques d’une discipline présentés selon un classement méthodique. Ex : mots/chiffres/mesures choisis pour définir un dessin industriel.

NU : n.m. Partie nue d’un mur, qui ne présente pas d’ornement en saillie 

O

ONGLET : n.m. Extrémité d’une pièce de bois qui forme un angle de 45°.Ex : boîte à onglet , équerre à onglet.

OUVRANT : n .m. Ensemble des parties qui peuvent s’ouvrir ou se fermer à volonté (porte, volet, fenêtre à deux battants

P

PANNEAU : n. m. Elément plan (plat), encadré ou non, d’une moulure, d’un ouvrage de menuiserie (ex : panneau de porte).

PARCLOSE :  n. m. Moulure servant à fixer une vitre dans la feuillure (entaille prévue pour recevoir une autre pièce), d’un châssis (assemblage servant à soutenir un vitrage.)

PATERE : n. f. Support fixé à un mur, en forme de disque, de boule ou de crochet, qui sert soit à suspendre des vêtements, soit à soutenir des rideaux.

PENTURE : n. f. Pièce de fer de support et de rotation utilisée pour les portes ou des volets.

PETIT-BOIS : n .m. Montant ou traverse d’une fenêtre qui maintient les vitres

PIVOT: n .f. Pièce cylindrique qui sert de support à une autre pièce et lui permet de tourner sur elle - même .

PLACAGE : n .m1 : Feuille de bois de faible épaisseur obtenue par tranchage ou déroulage .

                                2 : Revêtement d’une matière ordinaire par une matière plus précieuse ou plus dure. Le placage est employé par les ébénistes pour la décoration des meubles en damier. Les bois de placages de la région sont surtout le chêne, l’érable le sycomore, le frêne, le merisier et l’orme .

PLATE - BANDE : n.f. Languette pratiquée tout autour des panneaux d’une porte moulurée traditionnelle pour les insérer dans le cadre de la porte.

PROFILAGE : n.m. Opération par laquelle on donne une forme déterminée à une pièce de bois (ex : feuillure, moulure, rainure).

Q

QUEUE D’ARONDE : n.f. Tenon en forme de queue d’hirondelle, pénétrant dans une encoche de même forme pour constituer un assemblage.

R

RABOT : n.m. Outil servant à aplanir, à rendre plate une surface. Raboter une pièce de bois.

Exemples de rabot : guillaume, varlope.

RACCORD : .n.f. Pièces assemblées à l’aide de colle et tourillons pour faire des panneaux, des étagères.

RAGREER : v. finir une surface de bois en la rendant plate et lisse.

REDRESSEMENT : n.m. Action de rendre une surface plate.(SYN : dégauchir)

S

SAIGNÉE : n.f. 1 :Entaille profonde et de faible largeur faite à l’aide d’un outil tranchant .

2 : Entaille faite dans le tronc d’un arbre sur pied pour en extraire un liquide ( latex , résine ) .

SECRÉTAIRE : n .f. Meuble à tiroirs et à casiers équipé d’ une surface pour écrire pouvant être retirée .

SERRE - JOINT : n . m. Outil utilisé par les ajusteurs, les menuisiers, les ébénistes, et les monteurs pour assembler provisoirement entre eux les éléments d’ un ensemble afin d’en assurer le serrage pendant la prise de la colle .

SERVANTE : n .f. Support mobile qui offre un point d’appui à la partie en équilibre d’une pièce large travaillée sur les établis ou sur les machines .

T

TABLETTE : n. f. Pièce de marbre, de pierre, de bois, ou d’autres matériaux, avec peu d’ épaisseur, posée à plat sur l’encadrement d’une cheminée, sur l’appui d’une fenêtre, d’une balustrade, sur le haut d’un ouvrage de maçonnerie.

TASSEAU : n. m. Pièce de bois de petite section servant à soutenir, à maintenir, à caler une autre pièce de bois ( tablette, tiroir, etc...).

TORE : n. m. Grosse moulure pleine de profil arrondie qui orne une colonne.

TOURILLON : n. m. Goujon en bois servant à assembler entre eux des pièces ou des panneaux.

TRAVERSE : n. f . Pièce horizontale qui sert à maintenir l’écartement des montants du meuble.

TRUSQUIN : n. m. Instrument servant à tracer des lignes parallèles au bord d’une surface plate.

V

VARLOPE : n. f. Grand rabot muni d’une poignée, pour aplanir le bois.

VILEBREQUIN : n. m. Outil au moyen duquel on imprime un mouvement tournant à une tige d’acier pour percer des trous, ou à une clef de serrage pour vis ou écran