Accès direct au contenu

Accessibilité Accueil Plan du site Contact

  education.gouv.fr

Accueil > Actualités > 2010 > Décembre

Assises académiques «prévention et lutte contre l’illettrisme»  
   

Le recteur a inauguré les assises académiques « prévention et lutte contre l’illettrisme » au CRDP de Lorraine. Il a rappelé le rôle de chacun dans la prévention de ce phénomène.
En France, ce sont 3 100 000 personnes soit 9% de la population âgée de 18 à 65 ans qui sont en situation d’illettrisme, un chiffre en augmentation.

L’Ecole, au côté des parents et de ses partenaires, a un rôle clé à jouer. La prévention commence à l’école maternelle qui doit se fixer comme objectif l’appropriation de la langue par les élèves.


Pour apprendre à lire et à écrire, un enfant devrait posséder de 2300 à 2500 mots à 6 ans. Or certains, à cet âge, en connaissent 6 fois moins. « Arriver aux portes du CP avec un langage de 500 mots ne permet pas d'apprendre à lire et à écrire », a pourtant rappelé Alain Bentolila, l’un des conférenciers de cette journée.

Etaient également présents les représentants des associations ayant signé un partenariat le 29 mars 2010 avec le ministère de l’Education nationale : L’ANLCI - Agence nationale de lutte contre l’illettrisme, l’association « lire et faire lire » et l’Apfée – Association pour favoriser l’égalité des chances à l’Ecole. Ils ont présenté à un public attentif les ressources mises à disposition des acteurs sur le terrain.
Chacun, familles, enseignants, personnels d’encadrement et partenaires de l’Ecole doit en effet se mobiliser autour des élèves pour parer l’illettrisme.

 
 
Les assises académiques : documents et ressources complémentaires

Le plan de prévention national contre l’illettrisme


mise à jour le 3 décembre 2012