Accès direct au contenu

Accessibilité Accueil Plan du site Contact

  education.gouv.fr

Accueil > Actualités > 2014 > Août

Des enseignants bien formés pour mettre tous les élèves sur le chemin de la réussite

18 août 2014
Article_photo.jpg

Article_photo.jpg

Vouloir devenir enseignant, c’est vouloir transmettre des savoirs, donner le goût d’apprendre et mettre tous les enfants sur le chemin de la réussite. Parce qu’enseigner est un métier qui s’apprend, des écoles spécifiques ont été créées en 2013 : les Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE).

Les ESPE sont des composantes à part entière de l’université. Elles forment tous les futurs enseignants, qu’ils se destinent à exercer en maternelle, à l’école élémentaire, au collège, au lycée ou à l’université, ainsi que les futurs conseillers principaux d’éducation (CPE).

La formation dispensée aux étudiants des ESPE comporte une forte dimension professionnelle et permet une entrée progressive dans le métier. Elle combine, d’une part, des savoirs théoriques et pratiques fortement articulés les uns avec les autres, et d’autre part, des périodes de stages en école ou en établissement. Cette formation en alternance, qui se déroule sur deux ans après la licence, est validée par un diplôme de master : le master « Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation » (MEEF).

La formation dispensée au sein des ESPE constitue, grâce à la complémentarité entre les enseignements et les stages, la préparation la plus adaptée pour se présenter aux concours de recrutement des enseignants et personnels d’éducation. Ces derniers ont été récemment rénovés et font désormais des connaissances et compétences professionnelles des candidats un critère de sélection important.

Au 1er septembre prochain, les lauréats de la session 2014 des concours rénovés seront affectés en qualité de fonctionnaires stagiaires au sein d’une école ou d’un établissement scolaire. Au cours de l’année scolaire 2014-2015, ils continueront à se professionnaliser grâce à un stage correspondant à un mi-temps de service, rémunéré à hauteur d’un temps plein, et à la poursuite de leur cursus au sein de l’ESPE en vue de la validation de la deuxième année de master MEEF.

Les lauréats des concours déjà titulaires d’un master seront également affectés à mi-temps sur le terrain. Ils pourront suivre, en parallèle, au sein de l’ESPE, un parcours de formation adapté tenant compte de leur expérience antérieure et de leurs besoins.

Il est à noter que les fonctionnaires stagiaires de l’éducation nationale sont dispensés du paiement de tous droits d’inscription à l’ESPE.

Le cursus de seconde année de master MEEF inclut, par ailleurs, la réalisation d’un mémoire. Il s’agit pour l’étudiant de s’initier à la recherche mais aussi d’acquérir et de consolider des compétences métier. Le mémoire prend appui à la fois sur les enseignements dispensés à l’ESPE et sur le stage en école ou en établissement et doit donc avoir un contenu scientifique en lien avec la finalité pédagogique et les pratiques professionnelles. 

Chaque stagiaire sera accompagné tout au long de l’année par deux tuteurs qui travailleront en collaboration : un tuteur de terrain au sein de l’école ou de l’établissement d’affectation et un tuteur universitaire au sein de l’ESPE. Dans le cadre du stage, le tuteur aura une mission de conseil et d’aide pour la prise de fonction, la conception des séquences d’enseignement, la gestion de la classe, etc. Il observera le stagiaire dans sa classe et l’accueillera dans la sienne afin de favoriser la transmission de bonnes pratiques.


mise à jour le 18 août 2014