Accès direct au contenu

Accessibilité Accueil Plan du site Contact

  education.gouv.fr

Accueil > Actualités > 2011 > Juin

La Langue des Signes Française à Nancy et Tomblaine  
   

A l'occasion du festival « Sourd Métrage » et de la diffusion du film « Témoins sourds - Témoins silencieux », le recteur a souligné la forte implication de l'Académie dans la mise en oeuvre de parcours de formation spécifiques adaptés aux jeunes sourds et malentendants. Le PASS – Pôle pour l'Accompagnement à la Scolarisation des Elèves Sourds est en place au lycée Varoquaux de Tomblaine. Il s'appuie sur la ressource humaine, les équipes pédagogiques, dont un enseignant lauréat du premier Capes de Langue des Signes Française, et sur de jeunes « entendants » qui utilisent couramment la LSF en milieu ordinaire.



Au lycée Varoquaux, c'est entre autres l'utilisation des nouvelles technologies qui permet de faire travailler les sourds, les malentendants et les entendants volontaires autour de travaux et d'activités de classe . Cependant, toutes les activités classiques de maitrise de la lecture et de l'écriture trouvent leur place dans les séquences pédagogiques proposées. Tout ceci s'inscrit dans la droite ligne du fort partenariat engagé depuis plus de 15 ans avec l'Institut des Jeunes Sourds de la Malgrange.

Ce travail est rendu possible grâce aux relations permanentes entre les institutions qui se partagent des compétences en matière de prise en charge du handicap. Le recteur a souligné l'engagement des collectivités en la matière. Il a rappelé qu'il importait de fédérer le plus possible autour de ce « dossier riche et porteur d'avenir pour une nation qui a besoin que s'expriment toutes les compétences et tous les talents. »

Pour rappel dans l'Académie, ce sont 221 enfants et adolescents sourds ou malentendants qui sont scolarisés. La loi de 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées fait de la Langue des Signes Française (LSF) une langue nationale.

 


mise à jour le 28 novembre 2012