plan

Précédente Suivante

AMC*Designor 5

Modèle Physique des Données (M.P.D.)

Modèle logique des données

La fonction du modèle logique des données est de construire le modèle relationnel en fonction des normes définies par CODD. Ce modèle relationnel correspond à la structure logique de la base de données indépendamment d’un système de gestion de bases de données S.G.B.D.

 

Le modèle relationnel de notre cas d’illustration est le suivant (mode texte) :

TYPE (code type, libellé type)

SITE (code site, nom site, code type#)

GESTIONNAIRE (ID gestionnaire, nom gestionnaire, prénom gestionnaire, mot de passe)

GERE (ID gestionnaire#, code site#, date début#, date fin)

DATE (date début)

 

Le souligné représente les clés primaires

Le # représente les clés étrangères

Base de données cible ACCESS95

Dans d’AMC*Designor à partir du schéma entités/associations on va choisir le menu dictionnaire puis la rubrique générer modèle physique …

 

L’atelier de génie logiciel nous demande de choisir la base de données cible dans la liste déroulante (nom de la base) ce qui correspond bien à une étape de modèle physique puisse que l’on désigne la base de données d’implémentation ici en l’occurrence Microsoft Access 95 (on note qu’il n’y a pas de cible Access plus récente).

Il reste à définir le dossier de stockage du modèle physique,

avant de valider par le bouton OK

 

AMC*Designor génère alors le modèle physique en rendant compte des différentes étapes dans la fenêtre messages

notre modèle étant correctement généré on validera par le bouton OK

pour obtenir le schéma du modèle physique :

qui comme on peut le noter correspond à une version graphique du modèle relationnel.

Nom du modèle

La gestion du nom du modèle est très importante dans la génération de script à destination d’Access. Le nom du modèle déterminera ne nom de la base de données.

Dans notre illustration nous allons générer une base Access de nom base_donnees.mdb ce qui impose de fournir comme code de modèle base_donnees.

 

Remarque : le nom du modèle est tout aussi indispensable dans le cas de la génération d’un script SQL qui aurait comme vocation de créer la base et sa structure.

 

Les manipulations AMC*Designor sont les suivantes :

Choix du menu dictionnaire est de la rubrique propriétés du modèle…

 

on va donc fournir comme valeur à la zone de code : base_donnees

on validera par le bouton OK

 

Remarque : il n’est jamais négligeable de définir correctement les propriétés complémentaires du modèle.

Script VBA ACCESS 95

A partir du modèle physique, il nous reste à générer le script Visual Basic Application (V.B.A.) qui nous permettra à l’étape suivante d’implémenter la base de données avec le système de gestion de bases de données Access 95.

 

On va choisir le menu SGBD et la rubrique générer base de données

 

on se retrouve en phase de générer le script de la base base_donnees vers le SGBD cible ACCESS 95

il reste à choisir le dossier de stockage des fichiers (crebas.dat, et crebas.bas)

et à valider en cliquant sur le bouton générer script

si le dossier n’existe pas vous pourrez demander sa création.

 

AMC*Designor va alors afficher la liste des opérations à mettre en œuvre avec le SGBD cible pour pouvoir procéder à la création de la structure de la base de données.

 

AMC*Designor propose alors de visualiser le script VBA

mais nous allons désormais passer à l’étape d’implémentation de la base de données avec le SGBD ACCESS 95.

plan

Précédente Suivante