Inspection pédagogique régionale des Lettres
 
Document d'accompagnement pour le cycle central 
L’analyse des textes littéraires se fonde sur l’ensemble des compétences et des applications présentées ci-dessus. Elle précise et développe cependant certaines d’entre elles. On peut ainsi citer quelques pistes d’investigation, sans prétendre à l’exhaustivité, ni surtout imposer une grille d’analyse.
Lecture en cycle central : l’analyse des textes littéraires
 Analyser le point de vue
 
 

 Analyser la perspective

 Qui sait ? Qui voit ? Qui parle ?

Distinguer narrateur et auteur, narrateur explicitement marqué et narrateur implicite, narrateur et observateur (description)

Quel est le personnage au centre de l’action ? Comment se disposent autour de lui les autres personnages ?

Reconnaître ce qu’implique le choix de perspective (exemple : celle du chevalier ou celle de son valet, dans un récit médiéval)

Modifier la perspective

 Analyser les relations entre les formes de discours  Reconnaître le rôle d’un passage descriptif dans une narration (construire un personnage, créer un décor et une atmosphère, différer une action, expliquer, etc.)

Identifier la place du narratif dans une description (dynamiser, exemplifier, introduire le récit des habitudes collectives, etc.)

 Analyser les relations entre le discours du narrateur et les paroles citées  Distinguer les formes de citation de la parole dans le texte (directe ou indirecte, monologue ou dialogue) et préciser leur effet

Etudier le rôle d’un dialogue dans un récit (son mode d’insertion, sa fonction), et inversement le rôle d’un récit dans un dialogue (théâtral, par exemple)

Etudier les caractérisations des personnages par leur usage de la parole (niveaux de langue, syntaxe, lexique, etc.)

Etudier les relations entre les interlocuteurs dans le dialogue (visée interlocutive, stratégies, réussite ou échec)

 Reconnaître et analyser les relations à distance dans un texte  Identifier les répétitions, les symétries, les parallélismes, les contrastes, les oppositions qui structurent un texte : – sur le plan prosodique (rythme, rimes, assonances, etc.)

– sur le plan phrastique (formes de phrases dominantes, variations des types de phrases, formes d’enchaînements, etc.)

– sur le plan des contenus (développement des thèmes, mise en place des valeurs, contrastes et oppositions, présence de figures de rhétorique, etc.)

Montrer comment le jeu de ces différents éléments contribue à la signification particulière du texte et à son effet sur le lecteur (confirmant ou infirmant des hypothèses de lecture)

 Note : quelques notions paraissent devoir être réservées à la classe de 4ème : elles sont indiquées en italiques.

Sommaire B.O.
Académie de Nancy-Metz