Graphique Ombrothermique

 

Rostov.jpg (55808 octets)

Sommaire

I.    Au niveau des textes officiels
II.   Une situation à étudier : le Québec
III.   Retour à la page d'accueil

Les nouveaux programmes d'histoire et géographie en classe de sixième.

Académie de Toulouse Inspection Pédagogique Régionale
Réflexions sur la lettre et l'esprit des textes officiels

Quelques extraits sur le diagramme ombrothermique

Et le diagramme ombrothermique ?
Ce raisonnement vaut à fortiori pour le diagramme ombrothermique, sur lequel on a fait peiner des générations d'élèves, sans qu'aucun texte officiel ne le demande, mais parce que les manuels proposaient des exercices.
Un rappel sur l'origine de ce diagramme n'est sans doute pas inutile. Il fut conçu par un botaniste (Henri Gaussen) dans le but de distinguer les périodes de l'année en fonction de l'évapotranspiration : c'est la seule raison qui légitime la superposition de deux courbes des températures et des précipitations. La connaissance de ces périodes est d'un faible intérêt pour la Géographie enseignée en sixième.
Quant à son utilisation à d'autres niveaux, elle exige des précautions de lecture, en particulier à propos des échelles employées sur les axes.
Ce diagramme a par ailleurs le grave inconvénient d'éliminer les aléas climatiques (sécheresse, vague de froid). Le seul avantage de cette méthode empirique, non transposable avec d'autres unités de mesure (par exemple Fahrenheit), est de faciliter la mémorisation des types de climats, ce qui n'est pas nécessaire en Sixième. Certes, un professeur reste libre de sa pédagogie, mais continuer à consacrer du temps au diagramme ombrothermique exige des arguments capables de contredire les précédents :on les attend toujours.

.......

Les grands domaines climatiques et biogéographiques.
Pour les domaines climatiques et biogéographiques, le terme employé est "zone", qui implique l'échelle continentale. Le cadre régional n'est pas évoqué : les types de climat n'ont donc pas à être étudiés. C'est une nouvelle raison pour se méfier du diagramme ombrothermique, à ce niveau.
Zones thermiques et pluviométriques apparaissent citées séparément, ce qui suppose l'étude séparée des deux cartes dont la superposition à l'aide du rétroprojecteur, permet ensuite d'introduire les domaines bioclimatiques. Jusqu'où aller dans l'explication ("on explique simplement") ? Jusqu'au moment où la majorité des élèves ne suivent plus et cela tout en restant dans le cadre horaire imparti... A chaque classe sa réponse.

 

Byline.gif (1884 octets)

Fl4.gif (786 octets)Retour au sommaire

Byline.gif (1947 octets)

   

Les données pour le Québec

A partir du tableau ci-dessous, analyser la situation climatique normale sur le Québec, construisez un diagramme ombrothermique de la station de Montréal.

Station de Montréal : in P. PAGNEY ; Les climats de la terre, Masson, 1976

Janv Fév. Mars Avril Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc
Température
en °C
-9,6 -8,3 -2,2 5,9 13,1 18,6 21,2 20,3 15,4 9,4 2,5 -6,4
Précipitations
en mm
83 81 78 72 72 85 89 77 82 78 85 89

 

Boutons.gif (323 octets) Pour lancer le tableur (prendre le choix "ouvrir" si on vous le propose ; il s'agit d'un fichier Excel97)

Retour à la page d'accueil wb00856_.gif (315 octets)



Accueil de la rubrique