Sujets du baccalauréat et modalités des épreuves.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    



Autres sujets

SUJETS ET ÉLÉMENTS DE CORRECTION
DU BAC S JUIN 2001

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

- Série S -

ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE ET ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ

 


SUJETS

éléments de CORRECTION

PARTIE DU PROGRAMME

Partie I

Partie I

Mécanismes de l'immunité

Partie II

Partie II

Histoire et évolution de la Terre et des êtres vivants

Partie III
enseignement obligatoire

Partie III
enseignement obligatoire

Fonctionnement d'un système de régulation

Partie III
enseignement de spécialité

Partie III
enseignement de spécialité

Fonctionnement d'un système de régulation


SUJETS

PARTIE I : ( 8 points)

 

Montrez comment les cellules ayant phagocyté un antigène étranger à l'organisme déclenchent une réaction immunitaire aboutissant à la formation de complexes antigène-anticorps.

L'exposé sera illustré de schémas.

 

éléments de correction


PARTIE II : ( 7 points)

A partir des documents et des connaissances qui s'y rapportent, retrouvez les arguments en faveur de l'évolution des espèces ainsi que les mécanismes génétiques à l'origine de cette évolution.

 

Document 1 : Squelettes de membres antérieurs de Vertébrés présentés à différentes échelles.

Document 2 : Hormones hypophysaires de Vertébrés.

L'hypophyse libère diverses hormones dont certaines sont constituées de 9 acides aminés (chacun désigné par 3 lettres). Les séquences en acides aminés de trois de ces hormones sont données ci-dessous:

Vasotocine: CYS TYR ILE GLN ASP CYS PRO ARG GLY
Ocytocine: CYS TYR ILE GLN ASP CYS PRO LEU GLY
ADH: CYS TYR PHE GLN ASP CYS PRO ARG GLY


Ces 3 hormones sont codées par 3 gènes différents qui, chez l'Homme, sont localisés sur des chromosomes différents.

Le tableau ci-dessous indique la présence de ces hormones ainsi que l'âge des plus anciens représentants fossiles des groupes étudiés.

 
Hormones
Âge des plus anciens fossiles connus (Ma)
Poissons osseux Vasotocine
380
Amphibiens Vasotocine, ocytocine
360
Reptiles Vasotocine, ocytocine
300
Mammifères Vasotocine, ocytocine, ADH
200

 

 

 

éléments de correction


PARTIE III : (5 points)

ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

A partir de la mise en relation des informations apportées par les documents, discutez de la diversité des effets du microprogestatif employé par Madame A et par Madame B comme moyen de contraception.

 

 

Document 1 :
Variations de quelques paramètres du cycle normal des femmes A et B, en absence de contraception chimique.

Document 2 :
Variations des paramètres du cycle de la femme A prenant quotidiennement un microprogestatif
(Norgestriénone- 350 microgrammes/jour)

Document 3:
Variations des paramètres du cycle de la femme B prenant quotidiennement un microprogestatif
(Norgestriénone- 350 microgrammes/jour)

éléments de correction


 

PARTIE III : (5 points)

ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ

 

Lors d'un vol spatial, un astronaute subit une accentuation de l'élimination urinaire (diurèse) qui persiste pendant toute la durée du vol spatial.

A partir de la mise en relation des informations apportées par les documents, expliquez quel mécanisme régulateur conduit à cette augmentation durable de la diurèse.

Un schéma fonctionnel est attendu.

 

Document 1: Quelques conséquences de l'apesanteur.


L'absence de gravité perturbe la répartition du sang dans le corps humain: alors que chez un individu debout, sur Terre, la masse sanguine tend à s'accumuler vers la partie inférieure du corps, chez un astronaute soumis à l'apesanteur, elle se répartit uniformément dans tout l'organisme. Un à deux litres de sang passent en effet de la moitié inférieure du corps vers la moitié supérieure.

 

Document 2 : Activité de récepteurs auriculaires cardiaques.

Les oreillettes du coeur ont une paroi mince. Entre chaque contraction, l'arrivée du sang veineux dans les oreillettes provoque la dilatation de celles-ci; des récepteurs sensibles à l'étirement situés dans leur paroi émettent alors des trains de potentiels d'action véhiculés jusqu'à l'encéphale par la voie des nerfs vagues.
On enregistre, chez un chat, l'activité électrique d'un de ces récepteurs auriculaires au cours de quatre cycles cardiaques, dans diverses situations:

 

Document 3 : Action d'une hormone, l'ADH.

Les physiologistes ont démontré que certains neurones de l'hypothalamus produisent une neurohormone appelée "ADH"; celle-ci est libérée dans le sang au niveau de la post-hypophyse.
Le tableau ci-dessous présente les résultats d'une mise en évidence expérimentale de l'action de cette hormone sur les reins.

Taux sanguin d'ADH
Volume d'urine émise (L/24h)
faible
23.3
élevé
0.5


Document 4: Modifications de la sécrétion d'ADH.

Une augmentation de la pression transmurale auriculaire (différence entre la pression du sang à l'intérieur de l'oreillette et la pression qui règne à l'extérieur de celle-ci, dans la cage thoracique) se traduit par une augmentation du volume de l'oreillette, par distension de sa paroi mince.
On a mesuré la variation du taux d'ADH plasmatique chez des chiens soumis à une augmentation de pression transmurale auriculaire. (Le taux initial d'ADH, exprimé en pg/mL, varie en fonction du chien étudié)





En revanche, lorsque tous les nerfs reliés au coeur sont sectionnés, l'augmentation de pression transmurale auriculaire ne provoque aucune modification de la sécrétion d'ADH.


 

éléments de correction


Retour début de page


ÉLÉMENTS DE CORRECTION

GRILLE INDICATIVE DE CORRECTION
élaborée par un groupe de professeurs de l'Académie de Nancy-Metz

PARTIE I

Notions attendues
Points attribués
Organisation de l'exposé avec une introduction et une conclusion logiques
1
Présentation aux LT4 du déterminant antigénique et du HLA, par une cellule présentatrice d'antigène (CPA) entraînant la sélection et l'activation des LT4 ayant les récepteurs complémentaires (ou spécifiques).

1.5

(-0.5 si pas LT4)

Production d'interleukines par les LT4 (0.5 point), aboutissant à la multiplication des LB (0.5 point) possédant un récepteur spécifique du déterminant antigénique (ou complémentaire) (1 point) et à leur différenciation en plasmocytes (0.5 point).

2.5

Sécrétion d'anticorps spécifiques de l'antigène.

0.5

Formation du complexe immun.

0.5

Un schéma global ou plusieurs schémas successifs légendé(s) mettant en évidence:

o complémentarité des récepteurs LT4 et CPA ;

o récepteur du lymphocyte B et reconnaissance directe de l'antigène ;

o complexe immun.



1

0.5

0.5

 

Retour début de page


 

PARTIE II

 

Réponses attendues

 


Points attribués
Analyse
Connaissances

Document 1
On constate des différences mais les membres des Vertébrés proposés actuels et fossiles sont tous caractérisés par la présence de trois parties ou le même plan d'organisation anatomique

La similitude anatomique permet de supposer l'existence d'un ancêtre commun aux différents groupes de Vertébrés et leurs relations de parentés.



1

 

 

 






1

Document 2
Les séquences des protéines ne diffèrent que par 1 ou 2 acides aminés.

Les protéines sont homologues.
Elles sont codées par des gènes homologues donc il y a parenté entre les vertébrés.

Dans les nouveaux groupes, qui apparaissent au cours du temps, le nombre d'hormones augmente.Donc le nombre de gènes augmente.
Gènes portés par plusieurs chromosomes chez l'Homme.
Le gène ancestral code pour la vasotocine, puis apparaît le gène codant pour l'ocytocine, puis celui codant pour l'ADH.

0.5

 

 

 

2

 

1

 

 

Il y a duplication du gène ancestral, et changement de chromosome, et mutations (voir changements d'acides aminés).
Pour les mécanismes un texte ou un schéma .
1.5

Retour début de page


 

PARTIE III

ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE



Réponses attendues

 

Points attribués

Effets contraceptifs du microprogestatif.

Madame A
o Taux de progestérone ne dépassant pas 10 ng /mL (documents 1 et 2) donc pas d'ovulation
o Glaire cervicale peu abondante, dense d'ou une progression plus difficile des spermatozoïdes et fécondation improbable pendant tout le cycle.
o Endomètre au développement insuffisant (documents 1 et 3), donc fixation d'un embryon impossible.

Madame B
o Variations des quantités d'hormones très voisines de celles du cycle normal.
o Taux de progestérone dépassant 20 ng/mL, donc une ovulation a eu lieu (documents 1 et 3).
o Glaire cervicale peu abondante, dense d'ou une progression plus difficile des spermatozoïdes (documents 1 et 3).
o Endomètre au développement insuffisant (documents 1 et 3), donc fixation d'un embryon impossible.

1.5







1.5

Synthèse :
o Le même contraceptif au même dosage a toujours une efficacité contraceptive, mais des effets différents suivant les femmes.
o Les effets contraceptifs ont été différents :
inhibition de l'ovulation chez madame A, mais pas chez madame B.
obstacle à la progression des spermatozoïdes chez les deux.
impossibilité de fixation de l'embryon chez les deux.

2

 

Retour début de page


 

PARTIE III

ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ

Réponses attendues

Points attribués

Document 1 :
En apesanteur, augmentation du volume sanguin thoracique.

 





2.5

 

 

Document 2 :
Puisque les récepteurs auriculaires sont sensibles à l'étirement de la paroi de l'oreillette, la fréquence des PA augmente d'autant plus que le volume sanguin augmente.

 

 

Document 3 :
ADH = hormone qui freine la diurèse.

Document 4:
- L'augmentation de pression auriculaire correspond à une augmentation du volume de l'oreillette, donc le taux plasmatique d'ADH diminue quand le volume de l'oreillette augmente.
- Les nerfs cardiaques interviennent dans cette relation.

 

Mise en relation des documents :
-En apesanteur, le déplacement du sang vers la cage thoracique (doc 1) provoque une dilatation des oreillettes (= étirement de la paroi) ;
-Cela stimule davantage les récepteurs auriculaires qui envoient des PA plus nombreux vers l'encéphale, par la voie des nerfs vagues : l'hypothalamus est inhibé par ces PA et produit donc moins d'ADH (doc 2 et 4) ;
-Les reins recevant moins d'ADH émettent plus d'urine (doc 3).

 




1

 

Un des schémas de synthèse possibles
1.5

 

 

 

Retour début de page