La pollution organique

    Un effet de la pollution des eaux par des matières organiques fermentescibles tient en la diminution de la teneur en oxygène dissous. Lorsque la pollution organique des eaux par des matières fermentescibles est trop importante, elle provoque la mort massive de la vie aquatique et autres animaux qui peuplent ces cours d’eau.

poissons.jpg (35333 octets)

  Chaque année, quatre millions de tonnes d'azote sont répandues sur les cultures françaises sous forme d'engrais (40 à 200 kg par hectare) ou de déjections animales (par exemple lisier).Les nitrates ne sont pas entièrement utilisés par les plantes :très solubles , ils sont partiellement entraînés dans les cours d'eau et les nappes souterraines. Ceci provoque l'eutrophisation des cours d'eau.
    L’eutrophisation engendre la poussée d’algues résistantes entraînant ainsi par leur prolifération la décomposition des matières organiques et l’épuisement rapide de l’oxygène dissous dans les eaux profondes. Il y aura aussi un surplus de production primaire dans les eaux de surface.
    Dans un premier temps, la prolifération des algues peut paraître bénéfique puisque les végétaux constituent le premier maillon des chaînes alimentaires : on pourrait penser que la productivité générale des écosystèmes aquatiques, notamment celle des poissons , va s'en trouver améliorée .En réalité ,il n'en est rien. La prolifération des algues en surface diminue la transparence de l'eau et la photosynthèse n'est alors possible que dans la couche superficielle. Il en résulte une diminution de la teneur globale de l'eau en dioxygène avec pour conséquences la disparition des "espèces nobles" de poissons ,truites et autres salmonidés par exemple, qui exigent des eaux bien oxygénées .

  Prolifération alguale sur une plage

L'enrichissement des eaux en nitrates présente également des dangers pour la santé humaine.

retour.gif (1119 octets)   Retour