Activités


La répartition des séismes avec Sismolog 
proposées par Jacqueline Koppe - Professeur de S.V.T. - Collège de Neufchâteau


   
SOMMAIRE

-  Fiche professeur

- Fiche d'utilisation du logiciel

- Fiche activité élève

-  Fiche correction


Fiche professeur

Répartition des séismes dans le monde et en France (magnitude supérieure à 4)

  1. Contenus notions du programme

-          les séismes sont particulièrement fréquents dans certaines zones de la surface de la terre.

-          Ils se produisent surtout le long de l’axe des dorsales océaniques, dans les chaînes de montagne et à l’aplomb des fosses océaniques.

compétence du programme

-      situer les zones sismiques à l’échelle mondiale et à celle de la France

  1. Objectifs méthodologiques

­    pour le B2i :

-          utiliser  un logiciel

­    objectifs généraux :

-          mettre en relation des informations

-          communiquer par des schémas

-          communiquer par des phrases

  1. Mise en oeuvre :

v        présenter collectivement l’activité paraît indispensable  (10 minutes)

-      à partir du logiciel au vidéo projecteur

-      ou avec la fiche d’utilisation du logiciel sur transparent au rétroprojecteur

v        pour le travail individuel  (30 minutes environ)

-      mettre à disposition la fiche d’utilisation du logiciel auprès de chaque poste

-      fournir à chaque élève la fiche d’activité à compléter

v        correction collective  (5 minutes)

-      à partir du logiciel au vidéo projecteur

-      ou avec les fiches de correction sur transparent au rétroprojecteur

  1. Résumé :

Les zones sismiques sont essentiellement localisées

-      au niveau de l’axe des dorsales océaniques avec des foyers peu profonds uniquement

-      au niveau des fosses océaniques et des chaînes de montagne avec des foyers atteignant des profondeurs plus importantes

  1. Utilisation ultérieure dans la partie E- la « machine Terre »

-          relier les séismes superficiels, observés au niveau de l’axe des dorsales océaniques, à des zones où les plaques s’écartent.

-          relier les séismes plus profonds, observés au niveau des fosses océaniques et des chaînes de montagne, aux frontières de convergence des plaques.


Retour au sommaire                    Télécharger le document au format rtf







Retour au sommaire                         Télécharger le document au format doc


 


Retour au sommaire                         Télécharger le document au format doc