Activités

Mise en évidence des variations du niveau marin.

Usage individuel

Exploitation de ressources numériques

Les variations du niveau de la mer
1/ Titre de l’activité: mise en évidence des variations du niveau marin.
 2/ Niveau : TS spécialité
3/ Programme
• Thème 1 : Du passé géologique à l’évolution future de la planète
• Ch3. Les variations du niveau de la mer
4/ Durée de la séquence : 2 heures

5/ Connaissances construites:

Les variations du niveau de la mer dans un passé récent (ordre de la dizaine de milliers d’années) peuvent être mises en évidence grâce à différentes ressources numériques.

6/ Capacités mises en œuvre

• Capacités scientifiques : Rechercher et ordonner des informations de différentes sources numériques à différentes échelles spatio-temporelles pour argumenter une réponse à une question posée.

• Capacités du B2i lycée

plusieurs peuvent être évaluées mais un choix est à faire.
Domaine 1 : S'approprier un environnement informatique de travail
- Je sais personnaliser un logiciel selon mes besoins. Mesurim
Domaine 3 : Créer, produire, traiter, exploiter des données
- Je sais créer et modifier un document numérique composite transportable et publiable. Si synthèse au traitement de texte avec illustrations.
- Je sais produire une représentation graphique à partir d’un traitement de données numériques. Paleovu
Domaine 4 : S'informer, se documenter
- Je sais interroger les bases documentaires à ma disposition. Paleovu
- Je sais énoncer des critères de tri d'informations. Paleovu

 7/ Conditions matérielles
- En groupe restreint
-1 ordinateur professeur avec vidéoprojecteur et éventuellement Tableau Blanc Interactif
- Ordinateurs élèves connectés à Internet (sites : « Le Monde », Google earth, Académie de Rennes, Grotte Cosquer)
- fichiers .jpg cartographiques de la baie du Mt St Michel
- logiciels : Mesurim, Paleovu

 8/ Descriptif

• Le travail du professeur
o Avant la séance

• Préparer et placer sur le répertoire public de l’Intranet du lycée un fichier au traitement de texte compilant :
• les activités possibles ;
• les adresses Internet ;
• les documents nécessaires (cartes de la Baie du Mt St Michel) ;
• les fiches techniques des logiciels étudiés (Mesurim, Paleovu).
• En cas d’imprévu informatique :
• Avoir une image satellitale de la Baie du Mont St Michel pouvant être affichée et de taille suffisante pour une lecture collective ;
• avoir des tirages des cartes de la Baie du Mt St Michel ;
• utiliser les pages du manuel pouvant être substituées au support numérique.

o Pendant la séance
• situation initiale : l’ensablement actuel du Mont Saint Michel, un exemple de déplacement de rivage :
http ://www.lemonde.fr
• recherche d’articles traitant de ce sujet (avec les mots clés : ensablement Saint Michel sur l’année 2006 ; articles sur les travaux en cours de juin 2006, à réactualiser selon le cas)

Exemple :
GRANDS TRAVAUX
LE DÉSENSABLEMENT DU MONT-SAINT-MICHEL EST LANCÉ
Article paru dans l'édition du 18.06.06
Le premier ministre Dominique de Villepin s'est rendu au Mont-Saint-Michel, vendredi 16 juin, à l'occasion du lancement des travaux qui doivent rendre son caractère maritime au site menacé d'ensablement. « Après dix ans d'études et de travaux préparatoires, le temps est enfin venu de lancer le grand chantier pour l'aménagement de la baie du Mont-Saint-Michel », a-t-il déclaré dans l'abbaye. Le chantier, étalé sur six ans, devrait s'élever à 164 millions d'euros, l'Etat prenant 79 millions à sa charge. La première phase des travaux, prévue jusqu'en 2008, concerne la construction d'un nouveau barrage sur la rivière le Couesnon. Le site, qui accueille chaque année près de 3 millions de visiteurs, restera ouvert au public pendant toute cette période.
Le chantier de désensablement du Mont-Saint-Michel, « merveille de l'Occident », est un projet attendu depuis des décennies. Il fera de nouveau une île du rocher sur lequel, entre Bretagne et Normandie, se dresse la célèbre abbaye médiévale. La quantité de sédiments qui remplit la baie à chaque marée rapprochait inexorablement, au fil des siècles, la côte de l'îlot. - (AFP.)

• fil conducteur de la séance :
- peut-on identifier et/ou argumenter des déplacements de rivages récents ou anciens ?
- peut-on les relier à des variations du niveau de la mer ?
- peut-on les dater et évaluer des vitesses de transgressions / régressions ?
- peut-on généraliser à l’échelle de la France ? Du globe ?

• Evaluation d’une ou deux compétence(s) du B2i.

o Après la séance :
• un travail de synthèse peut être demandé et ramassé (forme papier) ou placé dans un sous-répertoire accessible aux élèves et au professeur (version numérique) qu’il collectera pour évaluation (B2i possible quant à la mise en forme du document numérique).

• Le travail de l’élève

o Pendant la séance
:
ce peut être un travail exigeant une synthèse réalisée au traitement de texte intégrant des copies d’écran démonstratives.


Exemple :
A partir de ces sources, argumentez l’existence de variations récentes du niveau marin :
- en quantifiant ces variations de niveau dans les deux sites français proposés ;
- en calculant deux vitesses de transgression / régression ;
- en calculant une vitesse de sédimentation ;
- en recherchant une possibilité de généralisation à l’échelle du globe à partir de 3 exemples précis

• La Baie du Mt St Michel : recherche d’indices de déplacements de rivages grâce aux images satellitales : Google earth

- repérage d’anciennes lignes de rivage dans les terres
- variations passées du rivage : datations ? Vitesses ?

• La Baie du Mt St Michel : données de terrain
http ://www.ac-rennes.fr/pedagogie/svt/applic/st-michel/st-michel.htm
Géographie générale, dépôts de tangue et zones de marais piégeant des débris organiques, datations possibles au 14C (rappel d’enseignement obligatoire)
• La Baie du Mt St Michel : évaluation de vitesse de transgression / régression avec Mesurim (La baie du Mt St Michel, modèle de sédimentation en zone tempérée _ C. Larsonneur _ Revue du Palais de la Décuverte Vol.10 N°94 Janvier 1982)

- utilisation de la fonction « Echelle » de Mesurim
- mesures à la souris à l’écran de différents axes d’avancée de la mer pour en déduire une vitesse moyenne de transgression et de régression sur différents intervalles de temps (la longueur du trait donne directement la longueur réelle sans calculs à faire).
- mais cette avancée résulte-t-elle d’une simple érosion du rivage sans variation du niveau de la mer ?
- la même question se pose pour le recul de la mer : est-il simplement dû à un apport plus important de sédiments par les fleuves côtiers ?
• La Baie du Mt St Michel : évaluation de vitesse de variation du niveau de la mer avec ou sans Mesurim (La baie du Mt St Michel, modèle de sédimentation en zone tempérée _ C. Larsonneur _ Revue du Palais de la Découverte Vol.10 N°94 Janvier 1982

- marais noirs littoraux situés à des altitudes différentes
- confirmation de la variation du niveau marin et évaluation de sa vitesse.

Premier bilan : il y a eu des variations du niveau de la mer dans un passé récent (10 derniers milliers d’années) dans la Baie du Mt St Michel.

• Recherche d’autres indices de la variation du niveau de la mer en France : exemple de la grotte Cosquer
www.culture.gouv.fr/culture/archeosm/fr/fr-medit-prehist.htm
- argumentation nouvelle à présenter
- Généralisation de la variation du niveau de la mer à l’échelle du globe avec Paleovu


Remarques :


- travail possible sur la représentation graphique avec des segments de droite parfois longs en raison de la rareté des données (interpolation) ;
- on peut généraliser les variations du niveau de la mer en évitant les zones qui posent problème ;
- ou bien au contraire, après généralisation, on peut montrer des sites qui apparaissent contradictoires : bouclier baltique (intervention de l’isostasie en relation avec la fonte de la calotte glaciaire), zones de subduction (avec remontée de la zone chevauchante)… donnant l’illusion d’une baisse du niveau marin. Ceci peut être donné en exercice de réflexion à la maison en relation avec les acquis précédents de spécialité et d’enseignement obligatoire si la convergence a été traitée.

• Généralisation de la variation du niveau de la mer à l’échelle du globe avec le cnes :
http ://www-aviso.cnes.fr :8090/HTML/information/frames/applications/actu/niveau_moyen_fr.html
Deuxième bilan : il y a eu des variations du niveau de la mer à l’échelle du globe dans un passé récent (10 derniers milliers d’années).

9/ Apport de l’informatique

• utilisation scientifique de données « grand public »
• gain de temps et élimination des erreurs dans l’estimation de vitesses de transgression / régression grâce à la conversion directe des distances cartographiques en distances réelles par Mesurim, logiciel qui a pu être déjà utilisé dans d’autres occasions en seconde, première et TPE ;
• exploitation de banques de données avec les critères de tri, de paramétrages de tracés avec Paleovu ;
• possibilité d’obtention en fin de séance d’un document propre, organisé et illustré dans un but démonstratif, motivant les élèves et assurant leur adhésion dans la recherche de telles variations du niveau marin dans un passé plus lointain et les causes de ces variations, objets des séquences suivantes qui impliquent – notamment – le logiciel Tectoglob.