Accès direct au contenu

Accessibilité Accueil Plan du site Contact

  education.gouv.fr

Accueil > Actualités > 2017 > Mars

L’académie primée lors de la Journée de l’innovation à Paris

5 avril 2017
44.jpg

44.jpg

À l’occasion des Journées de l’innovation qui se sont déroulées les 28 et 29 mars, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a remis huit prix de l’innovation 2017 pour récompenser les initiatives pédagogiques les plus innovantes construites par la communauté éducative. Deux de ces récompenses ont été décernées à l’académie de Nancy-Metz.
Le Prix spécial de l’innovation a été remis au projet « Fabulis 3.0 : un laboratoire pour l’école inclusive », du lycée polyvalent Henri Nominé de Sarreguemines (57).

Fabulis est un « Fab’lab », un laboratoire d’échange de pratiques autour de l’école inclusive. Il est ouvert à tous les élèves et enseignants, mais également aux chercheurs et aux professionnels. Ce dispositif pour tous, unique en son genre, permet d’apprendre autrement.

Pour l’équipe de FabUlis, l’enseignant accompagne les projets des élèves, quels que soient leurs besoins. Il s’agit de permettre à des élèves différents d’avoir accès aux apprentissages dits « ordinaires » mais de manières différentes.

Le projet s’appuie sur des pédagogies actives, participatives, numériques, collaboratives, mais aussi des pédagogies de projets, pluridisciplinaires, s'appuyant sur une utilisation accentuée des outils numériques et inscrite dans une démarche inclusive du lycée général et technologique.

Le second prix remis à l’académie de Nancy-Metz a été décerné au projet  « Un nouveau geste professionnel de l'enseignant pour accompagner la réussite de tous les élèves », du collège Louis Pergaud de Fresnes-en-Woëvre (55).

Certaines pratiques dans la classe peuvent générer un décrochage cognitif qui empêche l'élève de s'engager dans ses apprentissages, il s’agit donc de produire un retour réflexif sur leurs pratiques. Le groupe de pairs observe, est observé et envisage un « travailler autrement ». Les enseignants deviennent alors des   « observateurs », avec une grille d'observation et des critères d'analyse définis pour les élèves.

À partir de cette analyse, un temps de réflexion est engagé avec l'équipe référente (enseignants d'EPS, conseiller principal d’éducation, infirmière et chef d’établissement) : comment l'élève modifie ses postures et son attention selon son emploi du temps quotidien / hebdomadaire, selon la discipline, l'enseignant, le moment, etc. Cela s’accompagne d’une adaptation des instances aux nouvelles modalités d'apprentissage (conseil de classe rénové par exemple).

Deux autres actions étaient sélectionnées parmi les trente projets retenus pour participer aux Journées de l’innovation.  Il s’agit du projet « Numavenir – Persévérance scolaire et Numérique pour 4500 élèves dans l’académie de Nancy-Metz », présenté par le rectorat.

Par l’utilisation d’outils numériques innovants, permettant des approches pédagogiques nouvelles, le projet a pour ambition de transformer les pratiques d’enseignement afin de réduire le décrochage scolaire en agissant dans la classe.

Enfin, le quatrième projet qui a été retenu est celui de Canopé 54, « Coopérer entre élèves, collaborer entre adultes solidaires en éducation prioritaire ». 

Cette action consiste à penser autrement les conditions et les modalités de mutualisation des pratiques pédagogiques entre professionnels. Le thème retenu, en lien avec le référentiel de l’éducation prioritaire, a été celui de la coopération entre élèves et entre adultes.

L’académie de Nancy-Metz était ainsi la seule à être représentée par un aussi grand nombre d'actions.


mise à jour le 5 avril 2017