Accès direct au contenu

Accessibilité Accueil Plan du site Contact

  education.gouv.fr

Accueil > Actualités > 2013 > Septembre

Lancement des commémorations du Centenaire de la Première Guerre mondiale



Dans le cadre des commémorations du Centenaire de la Première Guerre mondiale dans l’académie de Nancy-Metz, une projection-débat en avant-première du documentaire « On a retrouvé le Soldat Borical » a été organisée mercredi 25 septembre 2013 au CRDP de Lorraine en présence de Béatrice Gille, rectrice de l’académie de Nancy-Metz. 


Accompagnée de Barcha Bauer, réalisateur du film, Alexandre Lafon, Conseiller national pour l’action pédagogique de la Mission Centenaire, Vincent Borella, IA-IPR d'histoire-géographie et Sophie Renaudin, IA-IPR d'arts plastiques, la rectrice a officiellement lancé l’année de commémoration de la Grande Guerre. 

Une année qui sera ponctuée par de multiples actions pédagogiques. Plusieurs établissements scolaires se sont mobilisés pour dédier leurs projets pédagogiques à ce thème et/ou organiser des activités éducatives. C’est le cas des lycées Chopin, Poincaré et Varoquaux de Nancy dont les élèves et professeurs d'arts plastiques ont réalisé une peinture acrylique sur toile (photo ci-dessous) le 21 septembre 2013. Le regard de cette peinture collective est porté sur la compréhension actuelle d'objets datant de l'époque de la Première Guerre mondiale.

 

 

La toile reste exposée au CRDP de Lorraine pour quelques semaines avant d’être installée dans les lycées impliqués puis au Centre mondial de la Paix à Verdun. 

Référent "mémoire et citoyenneté", Vincent Borella a insisté sur les enjeux civiques et pédagogiques des commémorations du Centenaire durant l'ouverture de la séance. 
 

 
« On a retrouvé le Soldat Borical » : synopsis

Documentaire de 52 minutes écrit par Romain Sertelet et Barcha Bauer et réalisé par Barcha Bauer
Ce film a été coproduit par France Télévisions et les Productions de la Lanterne et a reçu le soutien du Ministère de la Défense. 
En avril 2011, l’ossuaire de Douaumont reçoit une lettre anonyme décrivant la découverte du corps d’un poilu dans le ravin du Bazile. Le lendemain, la presse régionale, puis les médias nationaux et d’outre-mer, s’emparent de cette histoire. Plus incroyable, on retrouve l’identité du soldat : il s’appelle Saint-Just Borical et est né à Cayenne en Guyane. Le corps est rapatrié en Guyane en septembre 2011.
A travers l’histoire du poilu guyanais, ce documentaire évoque l’esclavage, la colonisation et la participation des veilles colonies lors du premier grand conflit du XXe siècle. Il aborde le thème de la mémoire et la transmission de celle-ci aux jeunes générations.
 

mise à jour le 21 octobre 2014