Accès direct au contenu

Accessibilité Accueil Plan du site Contact

  education.gouv.fr

Accueil > Actualités > 2018 > Février

Le lycée Jeanne d’Arc de Nancy expérimente la classe inversée

5 février 2018
82.jpg

82.jpg

La rectrice s’est rendue lundi 5 février 2018 au lycée Jeanne d’Arc de Nancy pour une visite sur le thème de la classe inversée. L’établissement expérimente ce nouveau concept d’apprentissage depuis 2014 en cours d’anglais, de français, d’histoire-géographie, de mathématiques et de SVT. Cette pratique tend à s’étendre à d’autres disciplines et à d’autres sections également.
Le déroulement d’une séance en classe inversée est fondé sur quatre temps principaux :
  • Préparation : avant la classe, les élèves travaillent sur une « capsule ». Ce travail fait l’objet d’une évaluation (sous forme de QCM par exemple)
     
  • Renforcement : le professeur aménage un temps de discussion
     
  • Activités : elles peuvent prendre diverses formes
     
  • Synthèse : les lycéens rédigent eux-mêmes un bilan en groupe ou seuls
     
 

La classe inversée permet aux élèves d’investir un sujet en y réfléchissant avant le cours. Cette méthode favorise la motivation du jeune public.

Les activités en classe se font sous forme de travaux et d’exercices en groupes. Ainsi ils confrontent leurs idées et développent leur esprit critique. Ces échanges les aident les apprenants dans la construction de leurs savoirs. Ils apprennent en classe et donnent du sens aux connaissances, tout en devenant plus autonomes.

Le travail demandé à la maison est accessible à tous. Les exercices les plus difficiles sont réalisés en classe afin que le professeur puisse épauler les élèves.

La rectrice a participé à une séance classe inversée en cours de français, avec des tablettes numériques. Puis un temps d’échange avec les enseignants du lycée Jeanne d’Arc leur a ensuite permis de présenter deux autres projets innovants : la classe sans note et la classe motivée. 
 

La classe motivée se déroule en classe de première ES, elle est fondée sur trois axes : développer les pédagogies actives, repenser l’environnement d’apprentissage, responsabiliser l’élève. Ce projet favorise le travail de groupe et l’interdisciplinarité. Il s’agit de souligner les réussites, de donner du sens aux enseignements et de mettre les jeunes dans une démarche de recherche. Les enseignants ont recours à des méthodes d’apprentissage coopératif, ludique, à la pédagogie inversée et aux neurosciences. La classe dispose d’un espace particulier, aménagé en fonction des besoins du projet et auquel les lycéens ont accès en autonomie grâce à une charte qu’ils ont eux-mêmes réalisée. Un tutorat fondé sur le volontariat est mis en œuvre, de même qu’une aide aux devoirs et une formation à l’orientation.

La classe sans note est expérimentée dans les classes de seconde. Le projet est basé sur une méthode par compétences transdisciplinaires. Les jeunes bénéficient d’une approche personnalisée de l’orientation fondée sur l’analyse de leurs compétences. Ce projet repose sur une équipe complète et s’adresse à des élèves de profils divers. Les enseignants ont mis en place une grille d’évaluation transdisciplinaire qui s’applique dans chaque enseignement.

 


mise à jour le 16 mars 2018