Accès direct au contenu

Accessibilité Accueil Plan du site Contact

  education.gouv.fr

Accueil > Actualités > 2019 > Octobre

Rencontre académique des élèves ambassadeurs contre le harcèlement

7 novembre 2019
57.jpg

57.jpg

Une matinée dédiée aux élèves ambassadeurs contre le harcèlement a été organisée mercredi 6 novembre 2019 à l’atelier Canopé 54 à Nancy, sous la présidence du recteur Jean-Marc Huart.
Près de 200 jeunes ambassadeurs de l’académie étaient réunis autour de Nora Fraisse, la présidente de l’association Marion la main tendue, et d’Elian Potier, un lycéen anciennement harcelé, pour échanger autour de la lutte contre le harcèlement scolaire et du rôle des ambassadeurs. 

Dans les collèges et les lycées, les élèves peuvent se porter volontaires pour devenir ambassadeur contre le harcèlement dans leur établissement. Ils doivent être au minimum trois et sont accompagnés par un adulte ressource (par exemple le conseiller principal d’éducation).

Leur mission est de sensibiliser leurs camarades au phénomène du harcèlement, de repérer les signes, de libérer la parole et de conduire un projet dans leurs établissements pour mobiliser l’ensemble de la communauté éducative. 

Après l’ouverture de la matinée par le recteur, la présentation et la projection de quatre productions du prix académique « Non au harcèlement » 2018 par les équipes lycéennes lauréates, 

Nora Fraisse s’est adressée aux jeunes ambassadeurs . Elle a expliqué le travail de son association Marion la main tendue, créée après le suicide de sa fille à l’âge de 13 ans suite au harcèlement qu’elle subissait. Elle a encouragé les jeunes à poursuivre la lutte et leur a délivré un message d’espoir : « le harcèlement n'est pas une fatalité, soyez bienveillants et bienveilleurs !».
 
Elian Potier, harcelé dans son lycée en région parisienne à cause de son orientation sexuelle, a ensuite pris la parole pour raconter son histoire. Aujourd’hui il est engagé dans la lutte contre le harcèlement, il interviewe les politiques pour qu'ils se positionnent face au harcèlement et à l'homophobie et travaille en lien avec l’association Le Refuge. 

Après ces deux témoignages, les participants ont pu échanger longuement avec les invités et le recteur. 

Pour clôturer cette matinée, la vidéo réalisée lors du hackathon 2018 contre le cyber-harcèlement sexiste et sexuel (partenariat entre les académies du Grand Est et Canopé) a été projetée. 

Puis, des lycéens de Remiremont (88) et de Verdun (55) ont partagé leur expérience et expliqué leurs projets en tant qu’ambassadeurs. Des lanceurs d’alertes des établissements du bassin de Pont-à-Mousson se sont également exprimés.
 
 

mise à jour le 7 novembre 2019