Accès direct au contenu

Accessibilité Accueil Plan du site Contact

  education.gouv.fr

Accueil > Actualités > 2017 > Mai

Séminaire « Évaluer au plus juste »

23 mai 2017
97.jpg

97.jpg

Le séminaire « Évaluer au plus juste » a eu lieu le mercredi 10 mai 2017 au lycée professionnel René Cassin à Metz (57). Il a réuni 150 participants engagés dans le projet Numavenir : inspecteurs, personnels de direction de collèges et lycées professionnels, directeurs délégués aux formations professionnelles et technologiques (DDFPT, ex-chefs de travaux), enseignants d’économie-gestion de la filière vente et d’autres disciplines, référents numériques académiques et étudiants de l’ESPÉ.
Le projet académique « Numavenir, persévérance et numérique » a pour ambition de réduire le décrochage scolaire en transformant les pratiques d’enseignement grâce à l’utilisation d’outils numériques innovants, permettant des approches pédagogiques nouvelles. L’évaluation étant l’un des six axes de ce projet, ce séminaire a été conçu pour accompagner les équipes dans leurs réflexions et leurs démarches. 

La journée a débuté par deux conférences, la première sur la « constante macabre » et la seconde sur l’évaluation par contrat de confiance. Depuis quelques années, la « constante macabre », forme d’évaluation qui décourage l’élève est remise en cause. La notion de « constante macabre » désigne le fait qu'il existerait de manière répandue dans le système éducatif un pourcentage constant de mauvaises notes, quel que soit le niveau véritable des élèves par rapport aux connaissances réellement requises. Le MCLCM (Mouvement Contre La Constante Macabre), initié par le conférencier, propose la mise en pratique d’un système d’évaluation par contrat de confiance. Ce mode d’évaluation contribue à améliorer le climat scolaire et à stimuler le renouveau des pratiques pédagogiques.

L’après-midi a été consacrée à des ateliers d’échanges et de questionnements autour des conférences de la matinée. 


mise à jour le 23 mai 2017