Comment se protéger ?

Les programmeurs  fabriquent quotidiennement de nouveaux virus et si la majorité d'entre eux ne sont pas destructeurs, il en suffit d'un seul pour perdre des données importantes et mettre en panne son ordinateur. Un anti-virus est un logiciel qui doit être présent sur tout ordinateur, avec des signatures (trace des virus) remises à jour régulièrement. L'anti virus est associé à un bouclier un programme résident en mémoire, chargé au démarrage de l'ordinateur et dont le rôle est d'intercepter toute action suspecte. Ce bouclier peut parfois ralentir la machine, mais c'est une protection à ne pas négliger et il est déconseillé de désactiver ce bouclier. Cependant si l'anti virus assure  ne protection efficace, peut-être ne saura-t-il pas détecter le dernier virus du jour. Le logiciel antivirus parfait n'existe pas.

Quelques précautions élémentaires permettent d'éviter la contamination.

Avec le  courrier électronique.  

Lire un  message ne présente toujours aucun risque. C'est éventuellement les fichiers attachés au message qui peuvent apporter un virus, il faut donc faire attention avant de les ouvrir. Il faut éviter d'exécuter  les documents attachés aux messages tant que l'on est pas sur de leur innocuité et surtout ne pas se laisser abuser par ses premières impressions (cas personnel). Ainsi le célèbre virus I Love You qui s'est propagé le 4 mai 2000 sur la terre entière a trompé la vigilance de nombreux internautes par une petite astuce. Le fichier contenant le virus avait une double extension Love-letter-for-you.txt.vbs. Comme sous Windows, par défaut, les extensions connues (celles associées à une application) ne sont pas affichées, dans le message on ne voyait qu'un simple fichier de type texte ne pouvant donc pas contenir de virus. En fait il s'agissait d'un fichier écrit dans le langage Visual Basic, qui a automatiquement rempli son rôle lors de son ouverture. Il faut donc prendre soin dans les propriétés de l'affichage des dossiers de ne pas masquer l'extension  des fichiers dont le type est connu. Et il ne faut jamais cliquer sur une pièce jointe portant l'extension .vbs ou .js.

Dans le même ordre d'idées, il faut éviter d'utiliser le format HTM pour écrire les messages, leur présentation sera moins belle, mais on gagnera en temps de transfert et on évitera que des contrôles ActiveX soient attachés aux messages.

Lors du téléchargement de  fichier. 

Quand on  télécharge un fichier, même s'il contient un virus, rien ne se passera tant que le fichier n'est pas exécuté. Un fichier en texte pur, un .txt ne peut contenir de virus. Par contre dans un  fichier Word, Excel si le texte ne peut contenir de virus, ce sont les macros associés au document qui peuvent être contaminés. Avec les dernières versions de ces produits, à l'ouverture de document contenant des macros, on est prévenu par le logiciel qui conseille de désactiver les macros, conseil qu'il faut suivre bien entendu.
Tout fichier exécutable ou compressé téléchargé  devrait être passé à l'anti-virus avant son utilisation.

Lors de l'insertion d'une disquette  

Avec une disquette dont on ne connaît pas l'origine et qui a peut-être été partagée entre plusieurs personnes, il est nécessaire de  la scanner, la soumettre à l'anti-virus avant de vouloir utiliser son contenu. 
De même si on utilise une disquette personnelle sur un ordinateur d'une salle informatique, il est judicieux de protéger cette disquette en écriture ainsi on la met à l'abri d'éventuels virus.
Les cédérom sont moins susceptibles de contenir des virus mais ils peuvent parfois être contaminés et même Microsoft s'est fait piéger en distribuant des Cd contaminés.

En intervenant dans la configuration de l'ordinateur.

Opération réservée à ceux qui sont assez à l'aise avec le fonctionnement de Windows.

Actuellement par le courrier électronique les virus écrits en en VBS (Visual Basic Script) ou JS (Java Script) sont les plus actifs. Pour éviter toute contamination on peut 

Désactiver VBS Activer VBS

 

Dernière modification le 12/10/00


« Retour en page d'accueil des Services » « Retour en page d'accueil de CIEL »