BIOS et SETUP.

Le BIOS (Basic Input, Output, System) est un programme situé dans un circuit intégré de type ROM (mémoire morte non effaçable) sur la carte mère. Ce programme s'active à la mise sous tension et prend le contrôle du PC. Il sert à appeler le système d’exploitation et détermine les modalités d'échange entre les diverses parties de l’ordinateur. Autrefois des paramètres susceptibles d'évoluer avec le temps (taille mémoire, type écran) étaient déclarés par une série de micro-interrupteurs situés sur la carte mère. Depuis l’apparition des modèles PC/AT, les PC enregistrent ces paramètres supplémentaires dans une mémoire CMOS, mémoire permanente alimentée par une pile, et un utilitaire de configuration du BIOS, le SETUP, permet de modifier de nombreux paramètres.

Mode d'accès au setup.

Il dépend du constructeur, (AMI, AWARD, PHOENIX, ....) il faut souvent au démarrage du PC utiliser une touche ou une combinaison de touches DEL, F1, F2, F 10, CTRL+ESC, CTRL+ALT+ ESC, CTRL+ALT+S, ou sur d’anciens PC utiliser un programme fourni, sur disquette. Quelques références.

ATTENTION : On travaille sur une zone très sensible de l’ordinateur, on ne change pas de paramètres sans vraiment savoir ce que l’on fait. En cas de problème on essaye Load BIOS Defaults (configuration minimale proposée par le constructeur du Bios), ou de préférence Load Setup Defaults (configuration minimale proposée par le constructeur de la carte mère en fonction du chipset utilisé).

Le setup du PC .

Il est très différent d'une machine à l'autre, il dépend du fournisseur du BIOS et évolue en fonction du chipset (jeu de composant qui permet au processeur de travailler avec le reste de la carte mère) et de la carte mère. C'est dans la documentation de la carte mère que l'on trouve tous les détails du Setup.

Actuellement les Bios AWARD occupent les 2/3 du marché, les paramétrages expliqués ici relèvent surtout de ce Bios.

STANDARD CMOS SETUP.

La partie standard où l'on peut modifier la date, l'heure, le types d'unités, ...

Ces informations essentielles au bon fonctionnement du PC peuvent un jour disparaître par exemple si la pile est déchargée, alors la configuration est perdue, le disque dur n'est plus reconnu (Hard Disk Failure) Pour savoir si c'est la pile qui est déchargée, on reboote la machine avec une disquette, on redonne les bonnes valeurs, si 2 jours plus tard le même problème survient c'est que la pile est bien déchargée.

Problème : S'il est facile de remettre la date et l'heure, il est plus difficile de remettre en particulier sur d'anciens PC :

Il est donc important de noter ces informations surtout si le type de BIOS dont on dispose est ancien. Par contre sur les PC récents, on a des BIOS qui ont des fonctions d’auto détection et qui sont capables de se remettre automatiquement à jour.

 Floppy 3 Mode Support : Disabled, ceci ne concerne que certains lecteurs de disquette 3,5’ capable au Japon de lire des disquettes de 1,2 Mo

Halt on : définit les types d’erreurs pour lesquelles lors du test le Bios arrêtera l’ordinateur. All but Keyboard permet de démarrer une machine sans clavier.

BIOS FEATURES SETUP.

Enable signifie activer et Disable désactiver

Virus Warning : conseillé à Disable. Cette option qui en cas d’activation intercepte les accès en écriture au secteur d’amorçage est peu fiable et ne reconnaît que les virus d’amorçage. Son inconvénient c’est qu’elle peut bloquer l’utilisation d’outils de gestion ou d’optimisation pour disque dur. De plus elle interdit l’installation de Windows 95/98.

CPU Internal, External Cache : Enabled pour activer les mémoires cache, le cache interne, (L1) des microprocesseur Pentium, ou externe (L2), sur la carte mère.

CPU Level 2 ECC Checking Cette option permet de détecter et d'exploiter les bits de corrections d'erreurs du cache Level 2 sur les processeurs Pentium II, Pentium, Celeron A et K6-3 ceci permet d'améliorer la stabilité du système il est conseillé d'activer  cette option

Quick Power on Self Test : Enabled, pour accepter le POST, (Power On Self Test), c’est à dire les tests de démarrage.

HDD Sequence SCSI/IDE First et Boot Sequence : permettent de spécifier le lecteur sur lequel on veut démarrer le système. La séquence de Boot, A; C ou l’inverse s’est maintenant enrichie de nombreuses possibilités CDROM, ZIP, LS (pour les lecteurs LS-120) ...

Swap Floppy Drive : Disabled, car on n’a jamais besoin que le lecteur B soit reconnu sous la lette A et vice versa.

Floppy Disk Access Control : R/W pour permettre la lecture et l’écriture sur les disquettes.

Boot Up NumLock Status : On, pour forcer le pavé numérique en mode saisie des chiffres.

IDE HDD Block Mode Sectors : HDD Max pour un disque dur récent. Le mode bloc permet aux données de circuler par paquets de 512 octets entre le disque dur et le contrôleur E-IDE. Ce paramètre qui détermine le nombre de blocs envoyés (de 2 à 32) dépend du disque dur, mais n’a d’utilité que sous Dos car Windows a ses propres pilotes.

HDD SMART Capability : Disabled. La technologie SMART, (Self-Monitoring And Reporting Technologie) regroupe un ensemble de spécifications proposées par les constructeurs de disques durs pour améliorer la fiabilité de sauvegarde, elle permet d’anticiper une éventuelle panne des disques qui supportent cette fonctionnalité

PS/2 Mouse Function Control : Auto, pour attribuer ou libérer l’IRQ 12 réservé à une souris PS/2.

OS/2 Onboard Memory > 64M : Disabled, quand on n’utilise pas le système OS/2 d’IBM.

PCI/VGA Palette Snoop : Disabled, quand on n’a qu’une seule carte vidéo. Ce paramètre est utilisé pour assurer la cohérence de couleurs entre une carte graphique ISA et une PCI

Video ROM BIOS Shadow : Enabled, pour recopier le BIOS de la carte vidéo en mémoire vive afin que les échanges soient plus rapides. On trouve aussi cette fonction pour le BIOS (System BIOS). Toutes ces fonctions de Shadow-Ram sont souvent dépassées car les systèmes d’exploitation actuels comme Windows exploitent leurs propres pilotes. Les améliorations ne seront sensibles que sous DOS avec les jeux.

Typematic Rate Setting : Enabled pour intervenir sur le réglage du clavier. Typematic Rate détermine la vitesse de répétition (en caractères par seconde) d’une touche appuyée et Typematic Delay, le temps en millisecondes avant lequel une touche appuyée sera répétée.

Security Option : System, ou Setup dans le cas ou un mot de passe est fourni au Bios. Ce mot de passe pourra alors être exigé à chaque démarrage du PC (System) ou uniquement pour accéder au Setup (Setup).

CHIPSET FEATURES SETUP.

Spécifique au jeu de composants (Chipset, 430 VX, HX, TX ....) présent sur la carte mère. Les différentes rubriques détaillées ici évoluent énormément en fonction du chipset.

On trouve toujours dans cette section les paramétrages de la mémoire, supportée par la carte. (FPM, EDO, SDRAM....). La variété des types de mémoires entraîne de nombreuses possibilités de réglage. (cycles de lecture/écriture, temps d’attente, rafraîchissement, synchronisation). Une barrette mémoire est constituée d’un nombre variable de circuits intégrés, chacun d’eux étant organisé en matrice à 2 dimensions (Rows ou rangées et Columns ou colonnes). Le contrôleur gère la mémoire en accédant d’abord à la partie ligne, puis colonne. Les signaux correspondants se nomment RAS (Row address Strobe) et CAS (Column Address Strobe). Il est souvent recommandé de laisser les options par défaut. Si on voulait vraiment optimiser la mémoire il faudrait à chaque réglage utiliser un logiciel de test pour connaître les résultats de la mise au point.

Dram Timing : 70 ns, la vitesse d’une mémoire de type EDO

Memory Parity Check : Parity pour les circuits mémoire avec parité.

Auto Configuration : Enabled ou

SDRAM Configuration : By SPD (Serial Presence Detect), on laisse donc faire le Bios.

SDRAM CAS Latency Time  Cette option permet de régler les temps de latence de la mémoire, pour obtenir de meilleures performances il est conseillé de mettre cette option au minimum cependant quand la  mémoire ne le supporte  pas  ceci provoque des plantages intempestifs il alors conseillé de procéder par élimination afin de trouver le temps de latence minimum que la mémoire supporte.

DRAM Data integrity Mode  Cette option permet au bios de connaître la présence de  mémoire ECC (avec bits de correction d'erreurs) ou de mémoire Non-ECC (sans bits de correction d'erreurs). 

System BIOS cacheable  pour mettre le BIOS dans le cache L2 de la machine mais ceci peut provoquer des plantages et ne fait quasiment pas gagner en performance depuis l'apparition de Windows 95/98. Il est donc conseillé de desactiver (Disable) cette option.

Video Ram cacheable Comme pour l'option System Bios cacheable il est conseillé de désactiver cette option qui pourrait provoquer de plantages intempestifs.

(WS) Memory Wait State : Pour déterminer les états d'attente de la mémoire quand on veut faire soi-même les réglages. 0 est la vitesse la plus rapide mais si la mémoire est ancienne, si son temps d'accès dépasse 80 Nano seconde, il est souvent nécessaire d'augmenter le temps d'attente.

Memory Hole at 15M-16 M : Disabled : Sinon la mémoire est verrouillée entre 15 et 16 Mo, ce qui permettra d’utiliser d’ancienne carte graphiques, sur Bus ISA, mais Windows ne pourra pas utiliser plus de 16 MO.

Force PCI_66 Gate Mode : Enabled, pour utiliser un tampon mémoire. La désactivation de ce paramètre peut causer des problèmes quand on utilise une carte AGP.

Fast Gate A20 : Enabled, mais cette ligne disparaît, car le signal A20 concernait les processeur 80286, afin de permettre le passage du mode réel au mode protégé.

ISA Bus Clock : indique le rapport entre la fréquence du bus PCI et ISA. La fréquence du bus ISA est de 8 Mhz alors que celle du bus PCI est de 25, 30, 33 selon que la carte fonctionne à 50, 60, 66 Mhz. Une valeur PCICLK/3 fait fonctionner la carte ISA à la fréquence PCI/3 soit sur une carte à 66 Mhz, 66/3=11 Mhz ce qui permet de booster légèrement le bus ISA.

8 Bits et 16 Bits I/O Recovery Times  Permet de régler les temps de latence pour le Bus ISA plus le temps de latence est petit meilleures sont les performances  (à condition bien sur de posséder des cartes fonctionnant encore sur ce Bus

AGP Aperture Size : de 4 à 256 Mo. Afin de réserver en mémoire une fenêtre qui permettra à une carte AGP de stocker des informations concernant les textures pour les affichages en 3D.

Spread Spectrum  Cette option est sensée faire baisser les interférences électromagnétiques, il est cependant généralement conseillé de désactiver cette option qui peut provoquer des plantages au niveau du système.

Passive Release : Enabled, pour éviter lors de la cohabitation de cartes ISA et PCI qu’une carte ISA retarde le busmastering.

On Board FDC Controller : Enabled pour que les lecteurs de disquettes soient reconnus.

On Board Serial Port : pour fixer IRQ et E/S des ports séries.

Parallel Port Mode : Normal, ou ECP/EPP, pour déterminer si le port parallèle doit fonctionner en mode bidirectionnel.

IDE Ultra DMA Mode : Auto, pour faire travailler le disque dur et son contrôleur à sa vitesse maximum.

UART2 Use Infrared : Disabled, tant que l’on n’a pas de ports infra rouge installés sur le PC.

 PNP/PCI CONFIGURATION SETUP.

Section qui concerne les fonctionnalités Plug and Play.

PNP OS Installed : Yes, quand on utilise un système Plug and Play comme Windows 95/98.

Reset configuration Data : Disabled, Pour éviter qu’à chaque démarrage du PC le Bios ne réaffecte les ressources PNP à ESCD.

Quand on utilise un système PnP, avec des périphériques PnP la majorité de ces réglages doivent garder les paramètres par défaut. Si une carte non Pnp doit avoir des ressources réservées, on l’assigne sur une IRQ non réservée.

PCI Latency Timer : 32 PCI Clock. Le Bus PCI étant plus rapide que le bus ISA un échange de données entre eux introduit une attente exprimée en tops d’horloge du bus PCI. Les valeurs de 0 à 255 déterminent le temps pendant lequel une carte PCI peut s’attribuer le bus avant de le libérer. La valeur par défaut est 32 mais si on n’utilise aucune carte ISA, il est judicieux de fixer la valeur à 255.

USB Function : Disabled, tant qu’on n’utilise pas de périphériques USB.

VGA BIOS Séquence : PCI/AGP, pour déterminer quelle est la première carte vidéo dans le cas ou deux cartes vidéo ont été installées.

Init Display First  Permet de choisir quand on fait  du multi-monitors la première carte vidéo qui doit être activée.

Assign IRQ for VGA Cette option permet de donner un IRQ (Interrupt Request) à la carte vidéo généralement les cartes graphiques offre de meilleures performances lorsque cette option est activer (enable).

Ressources controlled by  on laisse  Auto ainsi les IRQ et autres adressages mémoires seront contrôlés automatiquement par le système. 

KBC Input Clock Speed  Permet de choisir la vitesse en Mhz du clavier. On  peut maintenant essayer d'overclocker le clavier 

 POWER MANAGEMENT SETUP

Concerne les fonctions d’économie d’énergie. En mode normal un PC consomme environ 70 W pour le moniteur et 45 W pour l’unité centrale. En mode économique on peut réduire la consommation à 5 W pour le moniteur et 30 pour l’U.C.

L’APM. (Advanced Power Management) est le fruit d’une convergence entre les besoins des portables et les exigences d’économie d’énergie. En 1993 aux Etats-Unis un décret impose au gouvernement fédéral de n’acheter que du matériel portant le label ENERGY STAR comportant des fonctions APM. L’APM est basée sur les spécifications de INTEL et IBM, proposées en 1992, on en est à la troisième version qui prévoit 4 états de consommation.

On active la gestion de l’APM par le BIOS, on peut affiner les réglages quand on choisit l’option User Define, sinon les principales options sont Disable, Min Saving, Max saving.

Sous Dos la fonction d’économie d’énergie peut être activée en installant le fichier Power.exe dans le Config.sys par une commande Device.

Sous Windows 98 et 2000, on a une gestion d’énergie améliorée, désignée sous le nom d’ACPI (Advanced Configuration and Power Interface), imaginée conjointement par Compaq, Intel, Microsoft, Phoenix, et Toshiba, et qui exige des périphériques compatibles avec cette norme, pour lesquels Microsoft propose les pilotes WDM. Les spécifications ACPI  prévoient six états de mise en veille.

 Avec les cartes mères ATX,  on trouve maintenant  une ligne précisant l'affectation du bouton : Mise en veille/ arrêt et une autre ligne précise la durée d'action sur le bouton : Instant Off/ After 4 s soit l'option par défaut est l'arrêt après appui pendant 4 s sur l'interrupteur de façade

Mais attention une économie trop poussée peut perturber un ordinateur en réseau si sa carte n’est plus alimentée, il peut avoir des problèmes de connexion.

INTEGRATED PERIPHERALS.

C’est une section qui disparaît, les divers paramétrages étant répartis dans les autres sections en particulier dans Chipset Features Setup, car c’est du chipset que dépendent aujourd’hui le contrôle des périphériques intégrés à la carte mère.

CPU SOFT MENU

C’est une section qui commence seulement à apparaître, elle n’existe que sur les nouvelles cartes mères auto-configurantes (Jumperless), afin de régler la fréquence du microprocesseur, éventuellement de le pousser un peu (Overclocking).

CPU Name/type : C’est le Bios qui reconnaît automatiquement certains processeurs d’après leur code d’identification.

CPU Operating Speed : Automatique, ou User Define si on veut pousser (à ses risques et périls son microprocesseur). Dans ce cas, en fonction de la fréquence de la carte mère (External Clock) qui peut être de 66 Mhz ou maintenant 100 Mhz, on donne un facteur de multiplication (Multiplier Factor) qui forcera la vitesse du processeur.

Fréquence de la carte mère Multiplicateur Vitesse du processeur
66 Mhz 3,5 233 Mhz
66 Mhz 4 266 Mhz
75 Mhz 3,5 266 Mhz
100 Mhz 2 200 Mhz
100 Mhz 3,5 350 Mhz

Supervisor Password

Pour mettre un mot de passe pour protéger le Setup.

User Password

Pour mettre un mot de passe qu’il faudra donner au démarrage de l’ordinateur.

Si un mot de passe a été mis par inadvertance, ou si on a oublié son mot de passe, on peut le désactiver en retirant la pile pendant quelques minutes. Parfois il y a des cavaliers permettant un RESET du BIOS, le résultat est le même.

CONCLUSION : Le BIOS étant essentiel à l’ordinateur, ses réglages souvent compliqués, on ne devrait pas accepter d’acheter un ordinateur sans la documentation de sa carte mère qui intègre obligatoirement un BIOS.

 

Accès au setup

Combinaison de touches sous Dos BIOS type Type de PC
<Ctrl> + <Alt> + <Ins>    
<Maj> + <Ctrl> + <Alt> puis <Del>   OLIVETTI PCS 33
<Ctrl> + <Alt> + <S> Phoenix bios A86/V1.03 ou V4.03/ Setup V1.00 DAEWOO 486 SX

COMMODORE 386 SX-16

<Ctrl> + <S> Phoenix  
Combinaison de touches au démarrage    
<Ctrl> + <Alt> + <U> BIOS Version 2.00 OLIVETTI M4 60/65

OLIVETTI M4 64 Modulo

<Del> AWARD Majorité des PC
<S> (appuyer jusqu’au bip)   GOUPIL G5
<F2> Bios version W.04.01 Setup D.05.00

Bios Phoenix 4.04

HP Vectra 486 50XM DX2

AST Pentium

<Ctrl> + <Alt> + <Esc> OPUS BIOS 3.XX

AWARD Modular BIOS V4.20

AT 286 PC IV
<F10>   COMPAQ
<Ctrl> + <Alt> + <Ins>

le moniteur affiche ç

lancer SD/A (ou ICU.EXE ou CF.EXE)

  ZENITH 400+

(voir Guide de l’utilisateur)

<INS>    
Par logiciel    
sur disquette ou disque dur:

lancer SD/A (ou ICU.EXE ou CF.EXE)

  ZENITH 400+

 

Hubert GREGOIRE

Dernière modification le mercredi 14 avril 2004


."Retour en page d'accueil des Services"

"Retour en page d'accueil de CIEL"