Accès direct au contenu

Accessibilité Accueil Plan du site Contact

  education.gouv.fr

Accueil > Actualités > 2017 > Octobre

Un an au lycée français de Londres

20 octobre 2017
Londres.jpg

Londres.jpg

Photo prise à Covent Garden, un de mes endroits préférés, où il y a toujours beaucoup d'animation et des spectacles de rue.
Laura fait partie des 5 élèves de l'académie qui bénéficient d'une bourse pour passer l'année scolaire 2017-2018 dans un lycée français à l'étranger. Cela fait maintenant un mois et demi qu'elle a posé ses valises à Londres. Elle nous raconte son expérience.
"Le samedi 2 septembre 2017, je suis partie de chez moi, de ma tendre Lorraine. Je suis partie à quatre heures afin d'arriver au Luxembourg vers six heures. De là-bas, j'ai pris l'avion toute seule pour la première fois, autant dire que j'étais extrêmement anxieuse.

Neuf heures et quart, arrivée à Londres, au London City Airport précisément. C'était la première fois que je posais le pied sur le sol britannique. J'ai rencontré pour la première fois le père de ma famille d'accueil, Douglas. Nous avons fait connaissance durant le trajet jusqu'à ce qui sera ma maison pour l'année à venir. Une fois arrivée, j'ai rencontré Hamish, le fils aîné, et Ewan, le cadet, sans oublier Mac et Butty, leurs deux adorables Jack Russell. Nous avons fait plus ample connaissance et je l'avoue, je ne me sens pas encore totalement à l'aise avec Douglas et Hamish mais cela viendra avec le temps. Quant à Ewan, je n'ai pas réellement eu le temps de vraiment apprendre à le connaître puisque la semaine après mon arrivée, il est parti pour l'université, à Edinburgh, pour étudier le français et l'arabe en choisissant de faire un gap year qui l'emmènera en Malaisie. Puis, plus tard dans la journée, j'ai fait la rencontre de Bernadette, la maman, qui est également chanteuse d'opéra au Royal Opera House. C'est avec elle que je suis le plus à l'aise pour l'instant. En somme, je suis vraiment très contente de ma famille d'accueil, elle est très attentionnée, très attentive à mon confort dans la maison et à Londres en général. Et contrairement aux préjugés, leur nourriture est excellente, notamment la Shefferd's Pie. D'ailleurs, l'un de mes moments préférés de la semaine est le dimanche soir car nous mangeons tous ensemble un grand repas préparé par les soins de Bernadette dans la dining room.

Au lycée, et à Londres d'une façon générale, il a été dur de m'adapter. Je viens d'un lycée modeste dans la campagne perdue de la Lorraine. Alors passer de ma ville natale à cette immense ville dynamique a été un vrai choc pour moi. Surtout au niveau de la longueur et du rythme soutenu de la vie. En France, je commençais au plus tôt à huit heures et je ne mettais que dix minutes pour y aller, de plus, j'ai toujours été externe. Ici, les cours commencent au plus tôt à huit heures et demie mais je prends le bus, et selon le trafic je peux mettre jusqu'à une heure et plus pour arriver au lycée (et par conséquent, je suis demi-pensionnaire bien sûr, moi qui étais une fervente adepte et adoratrice du statut d'externe) ! Concernant les cours, je suis assez mitigée. J'ai assez mal commencé l'année, d'une part à cause du changement, et d'autre part parce que la différence de niveau entre mon ancien lycée et le lycée Charles de Gaulle est énorme, surtout au niveau des langues. J'avais voulu recommencer le latin cette année (je n'en avais pas fait durant la seconde) mais j'ai rapidement arrêté car le niveau était beaucoup trop avancé et qu'ils ne faisaient pas du tout la même chose que dans mon lycée lorrain. Mais sinon, je m'en sors plutôt bien, notamment en français et en histoire. D'ici la fin de la semaine, je retournerai en France voir ma famille et même si j'adore ma vie à Londres, ma vie en Lorraine me manque énormément."

mise à jour le 20 octobre 2017