Accès direct au contenu

Accessibilité Accueil Plan du site Contact

  education.gouv.fr

Accueil > Actualités > 2019 > Janvier

Remise du Prix franco-allemand de la chancellerie

22 janvier 2019
57.jpg

57.jpg

Mardi 22 janvier 2019, la rectrice Florence Robine, le président de l’Université de Lorraine Pierre Mutzenhardt et la directrice du Goethe-Institut Nancy Esther Mikuszies, ont remis le Prix franco-allemand de la chancellerie 2018, au Goethe-Institut.
La date de la remise de ce prix fait écho à la journée franco-allemande du 22 janvier ainsi qu’à l’anniversaire du traité de l’Elysée et à la signature du traité d’Aix-la-Chapelle entre le chef de l’Etat français et la chancelière allemande.

Créé en 2016, le Prix franco-allemand de la chancellerie est le fruit d’un partenariat entre l’académie de Nancy-Metz, l’Université de Lorraine et le Goethe-Institut Nancy. Il vise à souligner une relation franco-allemande fondée sur l’amitié, se développant dans la durée, avec la responsabilité d’agir pour un avenir européen.

Après une introduction par la chorale de l’antenne franco-allemande Sciences Po, le Prix franco-allemand de la Chancellerie, pour la partie "scientifique / recherche", a été décerné à Elena Zimmer pour son mémoire "outils internationaux de management interculturel pour les entreprises françaises en Allemagne et les entreprises allemandes en France », réalisé dans le cadre d'un Master Management Franco-Allemand entre Metz et Mainz. 

 

Pour la partie "rapport de stage / projet", le Prix franco-allemand de la chancellerie a récompensé Faustine Le Bouquin, Julie Guénolé, Charlotte Göhlich et Alexandra Kehm pour leur projet intitulé « Metz in Musik » (Metz en musique). Les étudiantes sont également diplômées du Master Management Franco-Allemand entre Metz et Mainz. 


L’académie de Nancy-Metz est engagée dans une politique volontariste de développement de la culture et de l’apprentissage de la langue allemande. Elle mène ainsi une politique dynamique en faveur de l’apprentissage de la langue allemande dès le plus jeune âge et contribue au développement des coopérations et des échanges interculturels via les appariements entre établissements. Parmi les 343 existants actuellement sur le territoire académique, 54% le sont avec l’Allemagne. 

Cette dynamique franco-allemande se traduit aussi au sein de l’Université de Lorraine avec le Centre franco-allemand de Lorraine (CFALOR), réseau universitaire franco-allemand regroupant toutes les formations et recherches franco-allemandes de l’Université de Lorraine, en management-gestion, informatique, droit, sciences humaines et sociales, lettres et langues, sciences et technologie ou en école d’ingénieurs.
 

mise à jour le 6 février 2019