La recherche dans le Grand Est

Les Universités

Université de Haute Alsace

11 000 étudiants
1 100 enseignants, enseignants chercheurs, chercheurs et administratifs
13 laboratoires et 3 pôles de recherche

 

Université de Lorraine

62 000 étudiants
7 000 enseignants, enseignants chercheurs, chercheurs et administratifs
60 laboratoires et 10 pôles scientifiques

 

Université de Reims Champagne Ardenne

29 000 étudiants
2 500 enseignants, enseignants chercheurs, chercheurs et administratifs

32 équipes de recherche

 

Université de Strasbourg

57 000 étudiants
6 300 enseignants, enseignants chercheurs, chercheurs et administratifs
70 unités de recherche (UPR, UMR, EA), 1 unité de service et de recherche (USR (MISHA)), 6 unités mixtes de service et 6 structures fédératives de recherche (dont 3 en partenariat avec le CNRS)

 

Université de Troyes Technologie

3 255 étudiants
400 enseignants, enseignants chercheurs, chercheurs et administratifs

5 unités de recherche

 

Les Grandes Ecoles

Agro-Paris Tech - Metz

CentraleSupelec - Metz

Ecole nationale du génie de l’eau et de l’environnement de Strasbourg - ENGEES - Strasbourg

Ecole nationale supérieure d’arts et métiers (ENSAM) - Site Châlons-en-Champagne

Ecole nationale supérieure d’arts et métiers (ENSAM) - Site Metz

INSA - Strasbourg

 

Les EPST (établissements publics à caractère scientifique et technologique) partenaires des Universités et Grandes Ecoles

Centre national de la recherche scientifique – Délégation alsace

La délégation Alsace implantée sur le campus de Strasbourg Cronenbourg, assure des missions de gestion, d'appui aux laboratoires, de représentation de l'établissement, d'animation et de coordination de la communauté scientifique : 34 unités de recherche et 5 unités de service dont 85% en partenariat avec l'Unistra, l'UHA, l'Inserm, l'Institut franco-allemand de Saint-Louis et l'INSA.

Centre national de la recherche scientifique – Délégation centre Est

Parmi les plus étendues de France, la délégation Centre-Est du CNRS couvre deux régions : Grand-Est (hors Alsace) et Bourgogne-Franche-Comté, soit 16 départements. Tutelle de 70 structures opérationnelles, fort de plus de 1 225 agents, le CNRS en Centre-Est est l’un des principaux acteurs publics de la recherche dans le territoire aux côtés des universités et grandes écoles, et des autres organismes nationaux de recherche totalisant plus de 3 500 publications par an.
 

Institut national de recherche pour l’agriculture l’alimentation et l’environnement – INRAE de Colmar

Le centre INRAE Grand Est Colmar est articulé autour de deux unités de recherche :

  • L’UMR "Santé de la Vigne et Qualité du Vin" propose des stratégies de protection durable contre les maladies de la vigne pour une viticulture durable, de qualité et respectueuse de l'environnement.
  • L'UMR "Laboratoire Environnent et Agronomie" dont l'équipe Agriculture, biodiversité, services écosystémiques et évaluation multicritères développe des méthodes d’évaluation des impacts des pratiques agricoles de gestion du milieu sur la biodiversité et ses services dans le cadre d’une approche multicritère.

Institut national de recherche pour l’agriculture l’alimentation et l’environnement – INRAE de Nancy

Avec 220 chercheurs, ingénieurs et techniciens titulaires, le centre contribue activement aux recherches en Lorraine et à Reims pour le développement d’une bioéconomie durable fondée sur les multiples services rendus par les écosystèmes. Ses compétences sont variées et intégrées : écologie, microbiologie, biologie moléculaire, économie, sciences forestières et agronomiques finalisées. Le centre participe à des projets nationaux et internationaux de recherche fondamentale et finalisée. Ces recherches portent sur l’adaptation des écosystèmes et des sols forestiers, agricoles et urbains aux changements globaux, sur leur fonction productive en interaction avec tous les autres services dont la biodiversité et le stockage de carbone, avec toutes leurs dimensions biophysiques et socioéconomiques. Il contribue ainsi à la transition écologique, à produire des matériaux et des biomolécules issues de plantes et de micro-organismes, ainsi qu’une alimentation saine.
 

Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique – INRIA

L’Inria est l’institut national de recherche en sciences et technologies du numérique. La recherche de rang mondial, l’innovation technologique et le risque entrepreneurial constituent son ADN. Au sein de 200 équipes-projets, pour la plupart communes avec les grandes universités de recherche, plus de 3 900 chercheurs et ingénieurs y explorent des voies nouvelles, souvent dans l’interdisciplinarité et en collaboration avec des partenaires industriels pour répondre à des défis ambitieux.
 

Institut national de la santé et de la recherche médicale – INSERM - Strasbourg

Créé en 1964, l’Inserm est un établissement public à caractère scientifique et technologique, placé sous la double tutelle du ministère de la Santé et du ministère de la Recherche. Dédié à la recherche biologique, médicale et à la santé humaine, il se positionne sur l’ensemble du parcours allant du laboratoire de recherche au lit du patient. Sur la scène internationale, il est le partenaire des plus grandes institutions engagées dans les défis et progrès scientifiques de ces domaines.

Mise à jour : mai 2022