La délégation académique au transfrontalier et à l’allemand - DATA

Temps de lecture 2 minutes

L’académie de Nancy-Metz est ancrée dans la Grande Région, un espace transfrontalier partagé avec l’Allemagne, le Luxembourg et la Belgique. Cette spécificité en fait un véritable laboratoire européen où l’Éducation Nationale met en œuvre une politique éducative volontariste en faveur de l’apprentissage de l’allemand et du développement des coopérations transfrontalières et franco-allemandes.

Le recteur de l’académie de Nancy-Metz a créé en 2015 le poste de délégué académique au transfrontalier et à l’allemand (DATA). Le DATA œuvre aux côtés de la délégation académique aux relations européennes, internationales et à la coopération (DAREIC), qui accompagne l’ensemble des mobilités des élèves et des échanges européens et internationaux.
De nombreux projets sont menés de manière transversale avec la délégation académique au numérique éducatif (DANE), la délégation académique à l’éducation artistique et à l’action culturelle (DAAC) ou la cellule académique recherche, développement, innovation et expérimentation (CARDIE).

Des conventions opérationnelles en faveur du plurilinguisme et de projets interculturels transfrontaliers

Selon une stratégie de politiques éducatives amorcée en 2019 par la signature d’une convention-cadre « Plurilinguisme et Transfrontalier », l’académie de Nancy-Metz s’est engagée avec ses partenaires de la Région Grand Est, des quatre départements lorrains et de l’Université de Lorraine à renforcer le développement des compétences plurilingues et interculturelles de ses élèves. Ainsi des conventions opérationnelles ont été élaborées, selon les spécificités de chaque territoire, autour des cinq axes suivants :

  • Développer l’apprentissage de la langue du voisin dès le plus jeune âge
  • Former et recruter des professeurs et mobiliser l’ensemble de la communauté éducative
  • Encourager les mobilités et les échanges interculturels au sein de la Grande Région et dans les pays germanophones
  • Mener un travail spécifique en direction de la voie professionnelle
  • Informer et promouvoir la langue des voisins

Chiffres clés

  • Écoles maternelles franco-allemandes : l’académie de Nancy-Metz compte 30% des écoles françaises du réseau des Écoles maternelles bilingues « Elysée ».
  • Plus de 40 000 élèves apprennent l’allemand au 1er degré dans l’académie.
  • L’approche plurilingue est favorisée, en proposant un apprentissage de l’allemand aux côtés de l’anglais à partir du CM1. Toutes les écoles de la Meuse sont concernées. Afficher la vidéo de présentation sur YouTube.
  • 1/3 des écoles primaires enseignant l’allemand en Moselle sont engagées dans des dispositifs d’apprentissage renforcé de l’allemand.
  • 1 élève sur 2 apprend l’allemand dans l’académie au 2nd degré, 2/3 en Moselle.
  • 85% des collèges de l’académie proposent l’option bi-langue anglais / allemand en 6ème
  • 2/3 des lycées généraux et technologiques proposent une section européenne « allemand »
  • L’académie dispose de 8 sections Abibac, au moins une par département
  • Mobilités : 1 échange sur 2 de l’académie se fait avec l’Allemagne

Projets transfrontaliers Interreg

Dans le cadre de la coopération transfrontalière, l’académie de Nancy-Metz est partenaire de projets européens Interreg tels que :

  • Le projet Sesam’GR, le plus gros projet éducatif européen en cours (8.2 M€ de budget), a pour objectif d’offrir aux jeunes lorrains, sarrois, luxembourgeois, rhénans-palatins et belges des parcours plurilingues, des projets interculturels pour promouvoir une citoyenneté européenne et des actions transfrontalières d’orientation professionnelle.
    Des outils numériques à disposition de différents profils de classe ont également été conçus par les partenaires du projet.
  • Le projet de Centre d’aide à la mobilité transfrontalière (CAMT) permet d’accompagner les mobilités des élèves de la voie professionnelle en organisant les périodes de stages dans les régions voisines allemandes (Sarre et Rhénanie-Palatinat).
  • Le projet EDUCO entend renforcer la coopération entre les acteurs éducatifs français et luxembourgeois, il permet de réaliser une étude et un observatoire du rapprochement des systèmes éducatifs français et luxembourgeois. 
  • Le projet Bi-Bus, dans l’Eurodistrict SaarMoselle, a pour objectif de renforcer la coopération culturelle transfrontalière, entre écoles et médiathèques, et de développer l’apprentissage de la langue des voisins par une initiation autour d’albums de jeunesse, lors du passage du bibliobus.

Afficher la liste des projets sur le site internet Interreg

Afficher le site internet Interreg