Renversant – la team lutte de Dounoux (TLD) reçoit le DASEN

Sous un magnifique soleil, Emmanuel Bourel, directeur académique des services de l’Éducation nationale des Vosges, est allé ce mercredi 13 octobre 2021 assister à l’entraînement des lutteurs de la TLD.

Accompagné de Nina Pavot, inspectrice de l'Éducation nationale (IEN) jeunesse et sports, de Gilles Nexon, maire de Dounoux, de Jean-Francois Wust, président du comité départemental olympique et sportif des Vosges (CDOS88) et de Anne-Catherine Deluntsch, représentante du comité Grand Est de lutte et disciplines associées, Monsieur Bourel a assisté à une démonstration de l’activité avec les élèves du club de lutte et de ses disciplines associées, à savoir le sambo et/ou grappling.

La lutte est présente aux jeux olympiques dès les premiers JO de l’ère moderne, à Athènes, en 1896.

La lutte est un sport de combat dont l’origine remonte à l’Antiquité. La lutte moderne a pour objectif de faire tomber son adversaire sur le dos. Elle se décline en trois variantes : la lutte libre, la lutte féminine ou la lutte gréco-romaine.

Épinal et Dounoux luttent pour que cette discipline s’inscrive dans le temps, car le sport est reconnu comme facteur d’insertion et d’intégration sociale et les pratiques sportives sont des supports essentiels de la vie sociale, sources d’engagement et d’épanouissement personnel. Elles constituent des supports éducatifs à part entière.

Tout naturellement, ce sont les enfants du club de lutte qui ont été au centre du projet de la TLD et certains d’entre eux participent même à l’encadrement des tout-petits.