Tour de France des territoires : la ministre Frédérique Vidal en visite dans le Grand Est

Temps de lecture 10 minutes

Dans le cadre de son tour de France des territoires, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation est allée à la rencontre des acteurs de l’enseignement supérieur dans le Grand Est, jeudi 1er et vendredi 2 octobre. Le recteur Jean-Marc Huart et la rectrice déléguée pour l’Enseignement supérieur, la Recherche et l’Innovation Fabienne Blaise l’ont accompagnée dans ses déplacements.

La 3ème étape du tour de France des territoires de la ministre a débuté jeudi 1er octobre à l’Université de Haute-Alsace (UHA) à Mulhouse, où elle a rencontré les équipes du laboratoire de physique et mécanique textiles et du laboratoire gestion des risques et environnement, qui élaborent et testent ensemble des masques textiles.

Elle a ensuite participé à une table ronde sur l’accompagnement social et l’engagement des étudiants durant la crise de la COVID-19. L’occasion pour elle de saluer la mobilisation des Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), des associations étudiantes et des services sociaux. 

Frédérique Vidal a poursuivi son déplacement à Strasbourg avec la visite de SEMIA, l’incubateur de start-ups régionales. SEMIA est un acteur majeur dans la découverte et l’accompagnement des projets d’entreprises innovantes, dans toutes leurs dimensions. La ministre a visité la structure et a rencontré plusieurs dirigeants de start-up venus présenter leur entreprise.

Puis, elle s’est rendue au Cardo de l’Université de Strasbourg, où elle a assisté aux présentations des 15 lauréats de l’appel à projets « Résilience Grand Est ». L’objectif de cet appel à projets était de mieux comprendre l’impact territorial dans le Grand Est de la COVID-19 sur l’économie, la société, l’environnement, l’agriculture, l’organisation du travail ou encore le système de santé. La volonté était également d’accompagner les décideurs locaux dans la mise en œuvre de solutions qui permettront de préparer les organisations à affronter ces formes de crise et de développer des territoires plus résilients.

Frédérique Vidal a ensuite échangé avec les présidents d’université, les vice-présidents « recherche » et l’ensemble des directeurs d’unités sur la Loi de Programmation de la Recherche.

Le tour de France de la ministre s’est poursuivi le vendredi 2 octobre, au campus Santé de l’Université de Lorraine à Vandœuvre-lès-Nancy. Elle a pu visiter le laboratoire de chimie physique et microbiologie pour les matériaux et l'environnement et ainsi rencontré l’équipe « Microbiologie environnementale » fortement impliquée dans l’étude de la dissémination et la persistance du virus SARS-CoV-2 dans l’environnement et en particulier dans les eaux usées. Dans ce cadre, elle a également pu échanger avec les membres du réseau français Obépine.

Un temps d’échange a aussi été organisé autour du bilan de la rentrée universitaire et des modèles d’hybridation, avec les universités et les grandes écoles du Grand Est. 

Le déplacement de Frédérique Vidal dans le Grand Est s’est achevé vendredi à Metz, où Emmanuelle Wargon, Ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement l’a rejointe. Ensemble, elles ont pu visiter les bâtiments universitaires en cours de réhabilitation sur le campus du Saulcy, puis ont signé un protocole d’accord entre la conférence des présidents d'université, le centre national des œuvres universitaires et scolaires et l’union sociale pour l'habitat, traduisant la mobilisation de l’ensemble des acteurs en faveur du logement des étudiants et des jeunes, dans la dynamique du plan de relance.

Pour la dernière étape de son passage dans le Grand Est, Frédérique Vidal a visité le laboratoire d’études des microstructures et de mécanique des matériaux sur le campus Arts et métiers du Technopole de Metz.