Concours National de la Résistance et de la Déportation

Le Concours National de la Résistance et de la Déportation perpétue chez les élèves la mémoire de la résistance et de la déportation

Temps de lecture 5 minutes

Le Concours National de la Résistance et de la Déportation, ouvert aux collégiens et aux lycéens, a pour objectif de perpétuer chez les élèves la mémoire de la résistance et de la déportation pour leur permettre de s'en inspirer et d'en tirer des leçons civiques dans leur vie d'aujourd'hui. Cette année le thème du concours était : 1940. Entrer en résistance. Comprendre, refuser, résister ».

Les élèves peuvent se présenter individuellement ou réaliser un travail en groupe dont la forme est libre et variée : mémoire, exposition, œuvre littéraire ou artistique, audiovisuelle, etc.

Les travaux sont tout d’abord évalués au niveau départemental et les deux meilleurs de chaque catégorie sont envoyés à un jury académique. Celui-ci est composé de représentants d’associations patriotiques et d’enseignants d’histoire-géographie. Une remise des prix académique aura lieu le 25 juin prochain.

Lorraine, lauréate pour les travaux individuels du lycée, conclue ainsi son devoir : « Nous ne pouvons que saluer le courage de ces milliers d’hommes et de femmes qui sont à l’origine de la résistance future. L’audace est nécessaire pour s’engager dans des moments si incertains. Et nous qu’aurions-nous fait à leur place ? » En se posant la question de l’engagement elle trace un pont entre les résistants de 1940 et les jeunes d’aujourd’hui.

Nathan, lauréat pour les travaux individuels du collège, fait lui aussi ce lien. Se questionnant sur les causes qui pourraient susciter cet engagement il évoque : « La crise sanitaire actuelle pourrait nous amener à un tel engagement, mais les mobilisations en faveur du climat représentent un exemple plus intéressant ».
Quatre élèves du lycée André Malraux de Remiremont ont écrit le journal intime d’un père destiné à son fils nouveau-né en 1940 et dans lequel il explique les raisons de son engagement. Le carnet de Moleskine sur lequel est brodée la croix de Lorraine contient des lettres, photographies ou cartes reconstituées.
Enfin les élèves du collège Pierre et Marie Curie de Neufchâteau ont décidé de faire revivre six femmes résistantes connues ou moins au travers d’une publication et d’un film.
Photo d’illustration : Le dossier des collégiens de Neufchâteau
  • Catégorie 1 : Travaux individuels Lycée
1° : élève du lycée Claude Gellée d’epinal (88)
2° :  élève du lycée Marquette de Pont-A-Mousson (54)
3° : élève du lycée Jean Lurçat de Bruyeres (88)
 
  • Catégorie 2 : Travaux collectifs Lycée
1° : MFR de Guignecourt (88)
2° : Lycée Arthur Varoquaux de Tomblaine (54)
3° : Lycée André Malraux de Remiremont (88)
 
  • Catégorie 3 : Travaux individuels Collège
1° : élève du collège de Vagney (88)
2° : élève du collège de Ligny-En-Barrois (55)
3° : élève du collège Joliot-Curie de Dieulouard (54)
 
  • Catégorie 4 : Travaux collectifs collège
1° : Collège P et M Curie de Neufchâteau (88)
2° : Collège Joliot-Curie de Dieulouard (54)
3° : Collège Joliot-Curie de Dieulouard (54)